Pour leur voyage aux États-Unis, les ressortissants de 38 pays parmi lesquels la France bénéficient du programme d’exemption de visa. Ils sont toutefois contraints d’avoir en leur possession une autorisation leur donnant le droit d’entrer sur le sol américain dans la légalité.

 

L’ESTA  pour les Etats Unis est certes obligatoire, mais cette obligation reste couverte par certains critères. Si le voyageur ne remplit pas une seule de ces conditions, il n’est plus tenu d’obtenir cette autorisation de voyage électronique, mais plutôt un visa en bonne et due forme.

 

Remplir le formulaire en ligne : une étape obligatoire

L’obtention de l’autorisation de voyage ESTA relève d’une procédure simplifiée et rapide. L’ESTA USA permet en fait de garantir la sûreté des voyageurs se déplaçant sans visa. Grâce à ce système automatisé, les autorités américaines parviennent plus facilement à filtrer les profils qui constituent un potentiel danger pour la sécurité intérieure du pays.

 

Tout commence donc par le remplissage du formulaire ESTA ; un impératif pour votre entrée sur le territoire américain dans le cadre du programme d’exemption de visa. Vous devez vous rendre sur le site officiel de demande d’ESTA ou alors passer par un site privé crédible.

 

Lorsque vous remplissez le document en ligne, vous devez fournir vos informations personnelles, notamment toutes celles concernant votre identité, le but de votre voyage ainsi que vos coordonnées. Vous devez ensuite renseigner les données de votre passeport biométrique ou à lecture optique en cours de validité. Il vous sera demandé d’inscrire votre numéro de passeport, la date de délivrance, le pays de délivrance et la date d’expiration.

 

Pour finir, vous devez répondre par un simple oui ou non, à une série de questions fermées au sujet de votre casier judiciaire, votre santé et vos précédents déplacements dans des pays précis

 

Une fois que vous avez validé toutes les réponses et payé les frais d’ESTA via votre carte bancaire, il ne vous reste plus qu’à envoyer votre formulaire et attendre la réponse. Celle-ci ne tarde généralement pas à arriver. Si votre profil est jugé convaincant, votre autorisation de voyage vous est alors envoyée. Bref, quelle que soit l’issue de votre demande, elle vous sera transmise par mail.

 

Il est très important de préciser que chaque voyageur doit avoir son propre visa ESTA lié à son passeport valide. Donc, qu’il s’agisse d’un adulte, d’un enfant ou même d’un bébé, il devra avoir soumis un formulaire de demande d’autorisation électronique pour voyager aux USA.

 

Dans quels cas l’ESTA est obligatoire pour se rendre aux États-Unis ?

L’Electronic System for Travel Authorization a été mis en vigueur depuis août 2008. Le 12 janvier 2009, il devient obligatoire pour les ressortissants des 38 pays participants au Visa Waiver Program (VWP). Toutefois, cette obligation n’est appliquée qu’à certaines conditions.

 

La nationalité du voyageur

Comme nous l’avons précisé plus haut, l’exemption de visa est un programme ouvert à 38 nationalités, qui doivent obligatoirement obtenir leur ESTA USA pour se rendre aux États-Unis d’Amérique. Parmi ces pays, on en compte 26 États de l’espace Schengen, dont 22 pays de l’Union européenne.

 

Ces pays sont : Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Belgique, Brunei, Chili, Corée du Sud, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Japon, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Monaco, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, République de Malte, République tchèque, Royaume-Uni, Saint-Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Taiwan

 

La durée du séjour aux USA

Vous ne pouvez faire une demande d’ESTA visa  que si vous vous rendez aux États-Unis pour un court séjour. En effet, l’ESTA ne vous permet pas de passer plus de 90 jours maximum sur le territoire américain. Ce temps doit être respecté, si vous souhaitez à nouveau voyager aux USA sans visa.

 

Si vous avez des doutes quant à la durée de votre passage aux États-Unis ou alors pensez devoir passer plus de temps que celui exigé dans le cadre de l’ESTA, il vaudrait mieux faire une demande de visa non immigrant. Suivant la raison de votre voyage, vous pourrez demander un visa de tourisme ou un visa d’affaires.

 

Le but de votre départ aux États-Unis

Le gouvernement américain ne validera votre demande d’ESTA que si la raison de votre voyage fait partie de celles approuvées par ce système. Ainsi, vous êtes dispensé de visa si vous souhaitez entrer sur le sol américain pour :

  • le tourisme: visite à un proche, voyage scolaire, excursion, etc.
  • un voyage d’affaires: conférence ou séminaire, rencontre avec un partenaire ou un client, vente d’un bien ou d’une propriété, signature d’un contrat, etc.
  • Un transit: vous faites simplement une escale aux États-Unis et ensuite vous poursuivrez votre voyage vers la destination finale.

Dans le cas où votre voyage poursuivrait un autre objectif, par exemple être embauché ou poursuivre vos études aux USA, vous allez devoir obtenir un visa.

 Le moyen de transport d’entrée sur le territoire américain

Pour ce qui concerne le mode de transport lorsque vous vous rendez aux États-Unis dans le cadre du Programme d’exemption de visa, l’ESTA n’est obligatoire que si vous voyagez par voie maritime ou aérienne.

 

Si vous décidez d’aller aux USA par voie terrestre partant du Canada ou du Mexique, vous n’avez pas besoin d’une autorisation de voyage. Vous devez juste remplir le formulaire I-94W.

 

Ainsi donc, si vous réunissez toutes les conditions détaillées ci-dessus, vous devez impérativement présenter votre ESTA pour visiter les États-Unis.

 

Quelques informations à savoir sur l’ESTA

 

  • L’autorisation ESTA est une exemption de visa, pas un visa à part entière

 

  • L’ESTA est obligatoire si le voyageur se déplace par avion ou par bateau de croisière

 

 

  • Même si votre demande d’ESTA a été acceptée, l’entrée aux USA peut vous être refusée à la suite des vérifications effectuées par les autorités douanières à votre arrivée. Le cas échéant, vous devrez effectuer à l’immédiat le voyage retour. Raison pour laquelle il est important de voyager à bord d’un transport agréé par le Programme d’exemption de visa.

 

  • Pour faire une demande d’ESTA, vous devez être titulaire d’un passeport délivré par un pays éligible. Les passeports biométriques et lisibles à la machine sont ceux autorisés.

 

 

  • En plus du tourisme, affaires ou transit, votre autorisation de voyage électronique peut être utilisée pour des soins médicaux aux États-Unis.

 

  • Avec votre ESTA, vous pouvez visiter non seulement les 50 états qui forment les USA, mais aussi le Mexique, le Canada ou les îles avoisinantes.

 

 

  • Contrairement à la demande de visa qui nécessite une procédure plus longue et doit donc être faite des semaines plus tôt, la requête d’ESTA peut être envoyée 72 heures avant la date à laquelle vous espérez partir pour le pays de l’oncle Sam.

 

  • Votre ESTA est valable pendant deux ans ou alors jusqu’à l’expiration de votre passeport, dans le cas où il expire avant.

 

 

  • Si votre demande d’ESTA est rejetée pour une raison autre que l’erreur de frappe, vous devez demander un visa touristique B2 ou un visa d’affaires B1.

 

  • La demande d’ESTA doit être soumise même si le voyageur (enfant ou nourrisson) n’est pas en âge d’avoir un billet d’avion.

 

 

  • Vous ne pouvez pas faire de demande d’ESTA si vous avez voyagé pour l’Irak, l’Iran, la Corée du Nord, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie ou le Yémen depuis le 1er mars 2011. Il en est de même si vous avez une double nationalité iranienne, irakienne, nord-coréenne, soudanaise ou syrienne.