ESTA : Les Voyages Aux USA Sont-Ils Envisageables Pour Les Français ?

De nombreux Français se demandent si les voyages aux États-Unis sont désormais autorisés pour eux. Il est difficile de répondre si les titulaires de l’ESTA ont en effet la possibilité de s’y rendre à cause des mesures en vigueur aux USA telles que la quarantaine, le Travel Ban et des changements de dernières minutes. Par ailleurs, l’on se demande également ce qu’il advient les ESTA en cours de validité pendant cette crise sanitaire de Covid-19.

Les voyages aux USA toujours interdits

Sauf les exceptions spécifiques, les proclamations du président Joe Biden limitent et même suspendent l’entrée aux USA. Cela concerne les voyageurs originaires ou ceux qui se trouvent physiquement dans un des pays suivants pendant une période de 14 jours précédant leur voyage vers les États-Unis.

  • Chine ;
  • Iran ;
  • Espace Schengen ;
  • Royaume-Uni ;
  • Inde ;
  • République d’Irlande ;
  • Brésil ;
  • Afrique du Sud.

D’après la proclamation, les résidents permanents et le citoyens des USA, les membres de leurs familles mais aussi d’autres personnes sujets à d’autres exceptions prévues qui se trouvent dans l’un des pays ci-dessus pendant les quatorze jours derniers seront autorisés à procéder vers les USA.

Les voyageurs originaires des pays ci-dessus peuvent également entrer sur le territoire s’ils se trouvaient ailleurs dans les 14 jours précédant leur voyage aux USA. Il faut savoir que l’entrée sur le territoire est soumise à des conditions :

  • Présentation d’un test PCR négatif
  • Une attestation de guérison contre le coronavirus.

Les autorisations d’entrée exceptionnelle sur le territoire américain ou NIE (National Interest Exception)

Il peut être possible pour un individu autrement couvert par l’une des proclamations géographiques de restriction de voyage COVID-19 de recevoir une exception d’intérêt national (NIE) qui permet de voyager aux États-Unis. Cette attestation est remise par le Département d’État américain.

Le NIE était uniquement accessible aux personnels médicaux ainsi qu’aux personnels des entreprises qui représentent une importance nationale (services d’urgence, producteurs d’énergie…).

Désormais, il est possible pour d’autres catégories d’individu de prétendre à cette autorisation exceptionnelle, à savoir :

  • Certains visiteurs en échange ;
  • Les étudiants et universitaires en échange (certains visas j, y compris ceux des catégories professeur, chercheur, universitaire à court terme ou spécialiste) ;
  • Les étudiants et universitaires, nouveaux ou de retour, présents en chine, au brésil, en Iran, en Afrique du Sud ou en inde peuvent arriver au plus tôt 30 jours avant le début d’un programme universitaire commençant le 1er août 2021 ou après ;
  • Les participants au programme de visa J de l’educational commission for foreign medical graduates (ECFMG) ;
  • Les journalistes ;
  • Les voyageurs fournissant une direction exécutive ou un soutien vital aux secteurs d’infrastructures critiques ou aux chaînes d’approvisionnement directement liées ;
  • Les voyageurs apportant un soutien vital ou une direction exécutive à une activité économique de grande importance aux USA ;
  • Les pilotes et le personnel navigant voyageant pour la formation, la livraison ou l’entretien des aéronefs ;
  • Les personnes dont l’objet du voyage relève de l’une de ces catégories :
  • Les traitements médicaux vitaux pour le demandeur principal et les membres de sa famille proche qui l’accompagnent
  • Santé publique pour ceux qui voyagent pour atténuer les effets de la pandémie de covid-19, ou pour poursuivre des recherches en cours dans un domaine présentant un avantage substantiel pour la santé publique (par exemple, recherche sur le cancer ou les maladies transmissibles)
  • Les voyages humanitaires, y compris les personnes fournissant des soins à un citoyen américain, à un résident permanent légal ou à un autre membre de la famille proche non immigrant en situation régulière
  • Les escortes médicales, les tuteurs légaux ou autres escortes exigées par une compagnie aérienne ou légalement exigée par une entité médicale ou policière étrangère accompagnant un citoyen américain en cours de rapatriement aux États-Unis ;
  • La sécurité nationale ;
  • les membres de la famille accompagnant ou suivant un non-citoyen qui a obtenu (ou dont on peut raisonnablement penser qu’il obtiendra) une exception d’intérêt national (NIE), ou qui n’est pas autrement soumis aux proclamations et qui s’engage dans certains types d’emploi, d’études ou de recherches à long terme d’une durée de quatre semaines ou plus.
  • Les travailleurs temporaires présents en Afrique du Sud dont les déplacements sont essentiels à la chaîne d’approvisionnement alimentaire (visas h-2a et certains visas h-2b).

Quand l’interdiction de voyage aux États-Unis sera-t-elle levée ?

Le voyage aux États-Unis reste interdit jusqu’à nouvel ordre. Le gouvernement américain réévalue les mesures chaque mois. Les personnes qui souhaitent aller aux États-Unis sont obligées de fournir test PCR de moins de 72 h au moment du départ ainsi qu’une attestation de guérison aux Covid-19.

Il faut savoir que les personnes originaires des pays soumis à l’interdiction de voyage sont toujours interdites d’entrée même vaccinées. En effet, le vaccin n’empêche pas la transmission du virus.

Est-il possible de demander un ESTA dans le cadre de l’interdiction de voyage ?

La demande d’un ESTA reste possible malgré l’interdiction de voyage aux États-Unis. Vous pouvez déposer votre requête sur France ESTA. Cette autorisation est valide pendant 2 ans, vous pouvez en faire la demande dès maintenant pour votre prochain voyage aux États-Unis.

Il faut savoir que les bureaux administratifs américains fonctionnent à une vitesse limitée pendant la crise sanitaire, toutefois, les autorisations ESTA sont délivrées pendant le même délai.

Vous vous demandez surement pourquoi faire une demande d’ESTA alors que l’interdiction de voyage est toujours en vigueur. Le bruit court selon lequel les mesures seront moins sévères prochainement. En plus, il est possible de conserver son autorisation pendant encore 2 ans après sa délivrance.

Quelle solution pour entrer aux États-Unis pendant le Travel Ban ?

Comme nous l’avons mentionné précédemment, le travel ban entre en vigueur seulement si le voyageur a séjourné dans les pays mentionnés ci-dessus dans les 14 jours précédant son voyage. Ainsi, il est possible de se rendre aux États-Unis en prenant un vol direct à partir d’un pays exclu de l’interdiction de voyage. Vous devez seulement rester dans ce pays 14 jours avant votre départ.

Est-ce que mon ESTA reste valide ?

L’interdiction de voyage n’annule pas la validité de votre ESTA. Si vous souhaitez vous rendre aux États-Unis à partir d’un autre pays, mais que vous êtes originaire d’un pays soumis à l’interdiction de voyage, il est conseillé d’en informer votre compagnie aérienne à l’avance. Il se chargera de le faire savoir aux autorités américaines que vous remplissez les conditions de voyage autorisé, à savoir : le séjour dans un pays autorisé deux semaines avant votre départ. Si les autorités américaines se doutent d’une effraction, elles ont le droit d’annuler votre ESTA.

Rester aux USA avec un ESTA pendant la crise sanitaire

Il est possible pour les détenteurs d’ESTA de faire la demande d’un prolongement de séjour auprès du département d’immigration américaine, à condition :

  • D’être aux USA en munissant d’un ESTA valide lors de la requête ;
  • D’avoir ESTA dont la validité est en dessous 14 jours ;
  • D’être dans l’incapacité de quitter les USA pour des raisons externes comme dans le cas d’un vol annulé.

Les personnes qui remplissent ces conditions peuvent obtenir une prolongation de voyage de 30 jours. Il faut faire attention à respecter ce délai, car les voyageurs qui le dépassent seront interdits du programme ESTA pour la vie.

L’ESTA USA : c’est quoi ?

Il s’agit d’une autorisation électronique instaurée par le gouvernement américain en janvier 2009 dans le cadre du programme d’exemption de visa mise en place dans les années 1980. Il concerne quelques pays éligibles uniquement, dont les citoyens peuvent entrer aux États-Unis sans un visa. Cette autorisation électronique est plus abordable, plus facile à demander et plus rapide obtenir qu’un visa. La demande en ligne prend seulement quelques minutes.

Il est également possible d’obtenir une attestation de voyage électronique pour les affaires ou « Business Visa Waiver ». Elle permet à son titulaire d’assister à des conférences aux USA ou des réunions d’affaires. Si vous souhaitez vous rendre aux États-Unis pour créer votre entreprise, un VWP ou  Visa Waiver Program ne suffit pas même si vous y séjournez pendant moins de 90 jours.

Ainsi, les ressortissants des pays éligibles au VWP ont la possibilité de se rendre aux USA sans un visa. Il faut cependant respecter certaines conditions pour obtenir son ESTA telles que la possession d’un passeport en cours de validité qui dépend du pays natal du demandeur.

En plus, le « Visa Waiver Program Improvement and Terrorist Travel Prevention Act of 2015 » décrété le 1er avril 2016, exige que les demandeurs aient un passeport électronique ou biométrique lors du voyage aux USA.

Il faut noter qu’être un ressortissant d’un pays éligible au programme d’exemption de visa n’assure pas automatiquement l’obtention d’un ESTA. Effectivement, il existe des exceptions :

  • Les ressortissants des pays participants au programme d’exemption de visa qui sont allés en Somalie, Iran, Syrie, Irak, Yémen, Soudan, ou Libye depuis mars 2011. Cela ne concerne pas les militaires et les diplomates ;
  • Les personnes ayant déjà été expulsées des USA ;
  • Et les personnes qui ne respectent pas les exigences de séjour aux USA sont interdites d’ESTA.