Les Tips aux USA 

Voyager aux États-Unis revient à entreprendre différents types de formalités, lesquels nécessitent la disposition d’importantes ressources financières. Outre les dépenses relatives à l’obtention des autorisations de voyage et aux transports, il faudrait aussi un budget conséquent pour le séjour. Ce dernier devrait prendre en compte l’hébergement, la restauration, le déplacement, la visite des loisirs, mais aussi les pourboires. Pour ne pas paraître malpoli, mais plutôt récompenser pour un service rendu, laisser quelques dollars s’avère important dans certains endroits aux USA. Voici un article qui informe sur les travaux et services aux USA et les pourboires correspondants.

Pourquoi laisser un pourboire aux USA ?

Donner un pourboire pour des services rendus par un travailleur n’est en réalité pas une exigence. Il est toutefois très recommandé d’autant plus que le geste est très ancré dans les us et coutumes des Américains. Appelé « tip » aux USA, le pour-boire est une sorte de remerciement à l’endroit du travailleur pour son bon service.

Ainsi, que ce soit un livreur de pizza, un concierge, un coiffeur, une serveuse, une femme de chambre, ou encore un chauffeur de taxi, vous payez quelques sous pour la qualité du service. C’est une forme de gratification du travailleur et une manière pour le client de prouver qu’il est satisfait du service.

Le pourboire constitue une rémunération brute importante pour le travailleur et son coût en dit long sur la performance de son service. Aux USA, les salariés du privé sont pour la plupart payés au salaire minimum. Le pourboire possède une importance capitale pour les travailleurs américains et n’est pas toujours facultatif dans certains établissements.

Il est un complément quelque peu vital qui constitue en général la grande part des rémunérations des travailleurs. Le service n’est en effet pas inclus dans le prix des prestations aux USA. Laisser quelques dollars ou même des euros bruts se trouve donc être un geste légitime pour le service rendu. En outre, les services se passent presque toujours bien aux USA avec des travailleurs accueillants, souriants et très affables.

Aussi, le pourboire est considéré comme une rémunération spéciale aux États-Unis. Il est déclaré et soumis à l’impôt et aux cotisations sociales. Le taux d’imposition du pourboire est relatif au coût moyen des pourboires en terre américaine. Ainsi, laisser un pourboire dont le coût est inférieur au montant moyen n’est pas bénéfique pour le salarié. Il n’y gagne rien ou presque dans certains cas.

Le tip favorise aussi la reconsidération des allocations familiales et des pensions de la personne salariée. Toutefois, il existe certains travailleurs qui n’ont pas besoin de pourboires et n’en reçoivent pas.

À qui payer le pourboire ?

Le pourboire ou tip est vu aux USA comme un indicateur de performance du service rendu à un client. En dehors des frais de service, il est aussi important de laisser quelques centimes au travailleur pour le remercier de la tâche accomplie. Cependant, dans certaines circonstances le geste est maladroit et pourrait être perçu comme de la corruption ou une insulte.

En fait, certains travailleurs américains n’ont pas droit au pourboire et le refuseront en cas d’offres. Il s’agit essentiellement des :

  • Médecins, spécialistes et personnel de la santé ;
  • Commerciaux et vendeurs de produits siégeant en boutique ;
  • Professionnels gestionnaires des espaces publics ;
  • Enseignants, instituteurs et professeurs ;
  • Policiers et forces armées ;
  • Journalistes, reporters et professionnels de la communication ;
  • Travailleurs de l’administration publique et membres du gouvernement.

Contrairement à ces derniers, d’autres travailleurs ont le droit de prendre le pourboire lorsqu’il est donné. Ce dernier leur permet d’effectuer les cotisations salariales en vue d’une pension de retraite complémentaire. Il s’agit d’avantages en nature et en espèces que vous pouvez laisser au baby-sitter, au bagagiste, au voiturier, à l’esthéticienne, à la coiffeuse, etc.

Les chauffeurs de taxi, serveurs, livreurs, femmes de chambre, restaurateurs, artistes, tatoueurs et travailleurs de salon de coiffure peuvent aussi recevoir de pourboire. En effet, les coiffeurs et coiffeuses américains ne reçoivent généralement pas de salaire brut en Net. Ils sont rémunérés à la prestation effectuée et doivent aussi verser une commission au propriétaire du local.

Le pourboire leur revient entièrement et représente une grosse partie de leur revenu. Aussi, un client qui laisse un pourboire à un travailleur peut bénéficier des services en heures supplémentaires de ce dernier. Il est aussi conseillé de laisser un pourboire au guide touristique, au portier, au barman, au pompiste et aux artisans. Le pourboire peut être donné à plusieurs travailleurs, mais suivant différents prix.

Quel montant de pourboire payé pour un travail aux USA ?

Contrairement, au salaire brut mensuel, aux indemnités, aux cotisations et contributions, il n’existe pas une réglementation fixe relative au montant du pourboire à payer aux travailleurs sur le territoire américain. Toutefois, il est d’usage de donner entre 10 et 25% du montant total de la prestation comme pourboire aux travailleurs de la cosmétique. Le taux à payer dépend de l’appréciation du service offert et de la générosité du client.

Il est aussi judicieux de rajouter entre 10 et 20% du montant de la prestation pour le pourboire des masseurs. Les esthéticiennes et employés de salon de beauté peuvent aussi être gratifiés d’un pourboire de 10 à 20% du montant de l’addition. Contrairement à ces derniers, les artistes et tatoueurs ne nécessitent pas un important pourboire. Quelques dollars suffisent pour apprécier le travail de ceux-ci.

Donner 15% du montant de la note à un restaurateur ou à un garçon de café signifie que le service fût bien. Un pourboire de 18% payé dans un restaurant donne une appréciation de très bien au service et celui de 20% signifie que le travail fut excellent. Il est rarement donné un pourboire de moins de 15% pour un service de restauration, sauf si ce dernier a été « médiocre ».

Par ailleurs, il est recommandé d’offrir 2 à 5 dollars par nuit aux femmes de chambre et 1 dollar par boisson au barman. Il est aussi conseillé de donner un pourboire de 5 à 10% du prix de la course aux chauffeurs de taxi. Le meilleur taux de pourboire pour les livreurs varie entre 10 et 20% et celui des guides touristiques entre 15 et 20%.

Un pourboire de 1 à 5 dollars par transport est idéal pour le bagagiste. Le valet parking peut être remercié avec 2 ou 3 dollars. Il faudrait en outre prévoir au moins 2 dollars pour les petits services rendus dans la rue.

Comment payer le pourboire aux travailleurs américains ?

Que ce soit un voyage touristique avec l’ESTA Visa ou un voyage pour étudier, tout séjour aux USA nécessite une bonne préparation. Il faudrait prendre en compte le pourboire à payer aux différents travailleurs méritants. Après avoir calculé le montant du pourboire en fonction du taux recommandé, il faudra à présent effectuer le paiement. Ce dernier peut se faire en espèces ou par carte bleue.

Dans le cas d’un paiement en espèces, le montant en cash doit être laissé dans la pochette. La discrétion de chacun est assez recommandée pour ne pas paraître arrogante dans le paiement du pourboire. Si le client souhaite payer celui-ci par espèces et qu’il n’a pas la monnaie, il pourrait demander de change au serveur. Ce dernier devrait ramener des billets de petites coupures desquels il faudra laisser le pourboire.

Pour un paiement par carte bleue, le client reçoit deux tickets. Le premier correspond à la note finale de la prestation et le second représente le pourboire laissé au serveur. En payant par carte bancaire, le client inscrit lui-même le montant du pourboire qu’il souhaite laisser. Quel que soit le type de paiement choisi, le pourboire est un geste de gratitude du client qu’il faudrait payer sans réductions.

En somme, le pourboire est un supplément très important pour les travailleurs américains. Il doit être pris en compte et disposé d’un budget spécial pour un séjour aux États-Unis. Selon le travail, il faudra déterminer le montant du pourboire à payer en appliquant un pourcentage de base au coût de la prestation.