Le permis européen aux USA

Pour voyager aux États-Unis, les ressortissants étrangers doivent disposer d’un passeport international ou national et d’une carte de séjour valide. Si le motif du séjour est un travail professionnel, le tourisme ou les études, il faudra effectuer plusieurs déplacements. Cela étant, l’entreprise de quelques démarches administratives s’avère nécessaire pour obtenir un permis de conduire américain. Il s’agit d’un document de civilité nécessaire pour louer ou acheter un véhicule aux USA. Toutefois, il est possible dans certaines conditions d’utiliser sur le sol américain un permis de conduire étranger, notamment européen. Découvrez quelques informations relatives à l’utilisation du permis européen aux USA.

Quels permis étrangers pour conduire aux États-Unis ?

Pour conduire un véhicule aux USA comme dans tout autre pays du monde, il faut avoir un permis de conduire valable. Avoir le droit de conduire revient à passer l’examen du permis et à y réussir. Les conditions et critères d’attribution du permis de conduire dépendent des règles en vigueur dans le pays de délivrance du document. Ces différences impliquent une non-conformité entre les différents permis du monde.

Pour obtenir le permis de conduire américain, il faut réussir à l’examen de la conduite effectué dans un état américain. Les conditions d’obtention, les formalités requises et la validité du permis américain dépendent d’un état à un autre. Les USA étant un état fédéral, chaque état possède ses propres lois et dispose de ses décideurs.

Toutefois, il est possible d’utiliser un permis étranger comme celui de l’UE aux États-Unis. Pour cela, il faudrait que le pays d’origine du permis ait participé à la convention de Genève de 1949 sur la circulation routière. Les pays de l’Union européenne étant présents à cette convention, les permis européens sont valables aux USA, mais pour 1 an maximum.

Il peut s’agir d’un permis français, belge, suisse ou encore du permis de l’espace économique européen. Le permis international est aussi valide aux États-Unis pour une période d’un an. Les titulaires de permis délivré par un pays non concerné par la convention doivent obtenir le permis américain pour conduire aux USA.

Le permis européen est ainsi idéal pour un voyage avec l’ESTA ou tout autre titre de séjour de courte durée. Il peut être utilisé pour le tourisme, les affaires, les vacances ou une visite à un proche. En disposant d’un visa long séjour dépassant une année de résidence, il faudrait faire la demande de permis de conduire américain.

Comment utiliser un permis européen aux USA ?

Pour conduire à l’étranger, il faudrait non seulement avoir un permis valide, mais maitriser également le code de conduite du pays. Bien que le permis européen soit valide, il faudrait aussi connaitre les exigences de la sécurité routière américaine. Le respect des panneaux de signalisation et du code routier sont importants pour éviter tout problème avec la police américaine.

Il est possible d’utiliser directement le permis européen en cours de validité aux USA ou de l’échanger en un permis international. L’échange de permis de conduire national en un permis de conduire international se fait en ligne et nécessite l’obtention du formulaire cerfa. L’avantage du permis international est qu’il peut être utilisé aux États-Unis et dans d’autres pays du monde.

Toutefois, le permis européen tout comme le permis international ne peut être utilisé que pendant 365 jours en terre américaine. Certains accords de réciprocité permettent d’échanger le permis européen français en un permis de conduire américain. Pour bénéficier de ce privilège, il faudrait déjà résider dans un état américain ayant conclu l’accord d’échange de permis avec la France.

Tous les états américains ne sont pas en effet partenaires de la République française. La demande d’échange nécessite une authenticité du permis français auprès du consulat français aux USA pour prouver la légalité du document. Il faudrait également un justificatif de domicile américain, un certificat de visite médicale et d’autres formalités.

Pour mieux s’imprégner de cette démarche, il faut se rendre au DMV de l’état américain de résidence. L’échange de permis entraine l’annulation du permis européen échangé et se trouve plus avantageux pour une installation définitive aux USA. Le nouveau permis américain obtenu est uniquement valide dans l’état de résidence. Toutefois, le permis européen reste un document important utilisable en Europe et aux États-Unis.

L’obtention du permis de conduire européen

Pour acquérir un permis de conduire européen, il faudrait introduire une demande dans le pays de l’espace économique européen de résidence. Il faudrait résider dans le pays européen où vous comptiez faire la demande du permis pendant au moins 185 jours pendant l’année. La France et le Portugal étant des pays de l’UE, le permis français est aussi valide sur le sol portugais.

L’âge minimum pour obtenir un permis de conduire en Europe diffère selon les pays. Ce dernier varie toutefois entre 16 et 18 ans pour le permis B pour véhicule personnel. L’établissement ou le renouvellement d’un permis de conduire dans un pays européen nécessite également l’avoir des aptitudes médicales à conduire.

Les permis de conduire européens n’ont pas pour la plupart une durée de validité donnée. Il peut s’agir de 5, 10, 15 ans ou d’une validité infinie tant que le titulaire possède toutes les aptitudes nécessaires à la conduite. À cet effet, les conducteurs européens doivent passer des visites médicales périodiques pour que le médecin juge leur habileté à conduire.

La délivrance du permis européen est conditionnée à la réussite aux épreuves théoriques et pratiques de l’examen de conduite. L’Union européenne ne règlemente pas la formation des conducteurs au sein de l’espace. Vous n’êtes donc pas obligé de suivre une formation dans une auto-école pour obtenir le permis. D’autres moyens peuvent servir à la réussite de l’examen du permis et donc à l’obtention dudit document.

Certaines règles supplémentaires sont également fixées par pays pour l’obtention du permis de conduire. Pour mieux s’imprégner des démarches d’obtention du permis, il faudrait se rapprocher du service responsable du pays européen de résidence. En France, il s’agit de l’agence nationale des titres sécurisés.

L’acquisition du permis de conduire américain

Le permis européen bien qu’étant valide temporairement aux USA génère moins d’avantages que le permis de conduire américain. Il est possible d’échanger dans certaines conditions le permis européen en un permis américain, mais avoir deux permis est encore plus avantageux. Comme en Europe, l’obtention du permis de conduire aux USA nécessite deux examens : théorique et pratique.

La formation dans une auto-école n’étant pas obligatoire, des connaissances pratiques en conduite et la maitrise du code routier américain pourraient suffire. Toutefois, pour passer l’examen, il faudrait d’abord s’inscrire au DMV de l’état de résidence. L’inscription nécessite un justificatif de domicile, une assurance auto de véhicule, le passeport, le formulaire I-94 et le titre de séjour.

Il faudrait aussi dans certains cas une photocopie couleur recto verso ou le duplicata du permis de conduire obtenu à l’étranger. Ce n’est qu’après l’inscription que vous pouvez passer l’examen théorique et ensuite, celui pratique en cas de réussite au premier. Le written test ou l’épreuve théorique comporte 36 questions et il faudrait trouver au moins 30 bonnes réponses pour réussir.

L’épreuve pratique se fait sur la route dans un véhicule personnel ou prévu pour la circonstance à côté de l’examinateur. En cas de réussite aux deux examens, une attestation bleue provisoire est remise en attendant la délivrance du permis quelques jours plus tard.

Que retenir ? Tout comme le permis international, les permis européens peuvent être utilisés aux États-Unis pour une année maximum. Au-delà de cette période, il faudrait avoir le permis de conduire américain. Il est aussi possible dans certaines conditions d’échanger certains permis de conduire européens en un permis américain.