Organisé depuis plus d’un siècle par la société des courses, le Kentucky Derby est une course de chevaux se déroulant aux États-Unis. Grand national américain, cette course hippique attire des milliers de spectateurs à Kentucky chaque année. Quel est l’historique des courses de chevaux du Kentucky Derby ? Que savoir des règles et de l’organisation de ces courses d’obstacles ?

Ce sont là autant de questions auxquelles répondra le présent article qui renseigne sur l’aspect culturel et social de la course aux prix. Ce dernier expose aussi la procédure d’ESTA pour se rendre aux USA afin d’assister à l’évènement.

Historique du Kentucky Derby : quelques dates et faits marquants

L’historique de la prestigieuse course de Kentucky Derby remonte à 1872. À l’origine de cette histoire se trouve le colonel américain Lewis Clark. Ce dernier ayant assisté au Derby d’Epsom et au Grand Prix de Paris depuis l’Arc de Triomphe revient aux USA avec de meilleures idées. Après sa participation à ces courses de plat, Lewis Clark rentre au pays et crée un jockey-club à Louiseville au Kentucky.

Bénéficiant d’un champ de course offert par John et Henry Churchill, il construit un hippodrome longeant la Central Avenue. Ce champ de courses officiellement ouvert en 1875 est baptisé Churchill Downs en l’honneur des donateurs du terrain. Ces derniers avaient en effet cédé près de 32 hectares de leur patrimoine domanial. Le nom Churchill Downs sera officiellement reconnu en 1937.

La construction de ce champ inspiré des hippodromes parisiens et de l’hippodrome d’Auteuil démarre sur fonds propres de Lewis Clark. Confronté à des difficultés financières, il fut obligé de vendre la piste des courses hippique à William Applegate. Cette piste est inscrite au patrimoine du National Historic Landmark depuis 1978.

Ayant subi plusieurs rénovations, la piste recouvre actuellement près de 60 hectares et se distingue par ses deux tours jumelles. À l’origine, les courses hippiques se pratiquaient sur une longueur de course de 2,4 km. Ladite distance fut réduite à 2 km en 1896 pour se conformer aux pistes de Paris et d’Epsom. La première course de Kentucky Derby eut lieu le 17 mai 1875 devant des milliers de spectateurs.

Parmi les nombreux chevaux de course en affrontement, c’est Aristides qui remporte le premier trophée et prix de la course. La course de plat connait sa première couverture médiatique par la télévision nationale en 1952. Le premier cheval déchu du titre de vainqueur est Dancer’s Image qui a vu son record de rapidité battu en 1973 par Secretariat. À l’arrivée de la course, ce dernier a parcouru les 2 km en 1min 59s et 40 centièmes.

Le Kentucky Derby occupe actuellement une place privilégiée parmi les grandes courses du monde hippique. Il fait objet de pronostics hippiques et de pari mutuel tout comme le Prix d’Amérique (course française au trot attelé). Les paris hippiques portent également sur le Prix de Diane (sur l’hippodrome de Chantilly) et le prix du bois (course de trot).

Organisation et règles de la compétition

La course de référence du Kentucky Derby se déroule le premier samedi du mois de mai de chaque année. Elle met en compétition des chevaux dits « thoroughbred ». Ce terme anglais qualifie les chevaux anglais de race pur sang. L’âge des chevaux fixé à trois ans est un critère prépondérant de l’éligibilité à cette course au prix. Avant la compétition, les chevaux sont formés à la course au galop par des entraineurs de chevaux.

Un cheval de course a seulement droit à une seule participation tout au long de sa vie. Les chevaux de courses sont sélectionnés après une série de 35 réunions avec la société de courses. La compétition est ouverte aussi bien aux chevaux qu’aux juments. Malgré cette autorisation, la participation des pouliches est très rare. Seulement 39 y ont participé dans toute l’histoire de cette course de galop.

Les juments préfèrent plutôt les Kentucky Oaks, la course de chevaux de catégorie féminine courue la veille du jour de galop (Derby). Le Kentucky Derby est la première compétition de la Triple Crown. Cette série comprend en plus du Kentucky Derby, les Preakness Stakes et les Belmont Stakes.

Affirmed, Seattle Slew et Secretariat sont les trois derniers ayant remporté toutes les courses de cette triple couronne. C’était respectivement en 1978, 1977 et 1973. La course est disputée sur 2 km d’une piste en sable. L’allocation pour la compétition s’élève à une valeur estimée à 2 millions de dollars.

Les traditions de Kentucky Derby

Le Kentucky Derby n’est plus un jeu simple, mais une véritable couse de galop. Il s’agit aussi d’un évènement social et culturel important du monde des courses. Deux semaines avant cette course de haies, un festival dénommé Kentucky Derby Festival a lieu. Ouvert en 1935, ce festival fut interrompu entre 1937 et 1957.

Ce dernier démarre par le spectacle ‘’ Thunder Over Louisville’’ riche en feux d’artifice. Il regroupe d’autres activités très attractives telles que des marathons, des jeux sportifs, la musique et la grande course de ballon. Le jeudi qui précède la course est marqué par un spectacle de dégustation dénommé ‘’ Taste of the Derby’’. Ce spectacle met en concurrence de nombreux chefs américains.

Le vendredi, veille des courses de trot, il est organisé une répétition générale appelée « Kentucky Oaks ». En supplément de ce sport hippique du Kentucky, un grand nombre de traditions agrémentent l’atmosphère. Il existe aussi une boisson traditionnelle pour la compétition appelée le Mint Julep. Elle est faite d’un mélange glacé de sirop sucré, de bourbon et de menthe.

Burgoo est également un plat traditionnel destiné aux courses de haies faites de crudités, de poulet, de bœuf et de porc. De l’intérieur du circuit, il n’est pas aisé de bien regarder les courses au galop. Cependant, le gadin « Millionaire’s Row » permet de bien observer les jockeys et leurs chevaux. Équipé avec des sièges confortables, le gradin est placé vis-à-vis de l’arrivée des courses.

Il est souvent occupé par les spectateurs les plus opulents. Le jour du galop, la majorité des femmes portent de grands chapeaux raffinés et se positionne le long de la corde des courses. Avant le démarrage de cette grande course, la chanson « My Old Kentucky Home » de Stephen Foster est interprétée. La compétition est couramment appelée « The Run for the Rose » qui signifie la course pour les roses.

L’origine de cette appellation remonte à 1883 quand Berry Wall offrit des roses aux spectatrices. Depuis cette année, le vainqueur de la course obtient un bouquet de 554 roses rouges. L’aspect culturel et artistique de la course est matérialisé par le musée qui lui est dédié. Situé non loin de la piste hippique, ce musée permet de vivre l’histoire des jockeys et entraineurs de chevaux.

Comment se rendre aux USA pour assister à une course de chevaux ?

L’ESTA ou “Electronic System for Travel Authorization” est un système informatisé mis en place par les autorités américaines depuis 2008. Il permet aux ressortissants de certains pays d’effectuer des voyages aux USA sans visa. Seuls 37 pays (essentiellement européen), dont cinq d’origine asiatique bénéficient de ce privilège.

L’autorisation ESTA est accordée aux voyageurs ayant un passeport (électronique ou biométrique) en cours de validité. Le tourisme et les voyages d’affaires sont autorisés par le système. Par contre, l’ESTA ne permet pas les études de longues durées et l’exercice d’activités rémunérées. Enfin, la durée du séjour ne doit pas excéder 90 jours. L’ESTA est valable pour deux ans et peut être utilisé pour plusieurs voyages tant que le passeport est valide.

La demande d’une autorisation de voyage électronique se fait en ligne. Le postulant doit remplir un formulaire en renseignant son nom, sa profession, ses coordonnées géographiques et autres. La réponse est favorable dans la majorité des cas pour ceux qui remplissent les conditions. Cette réponse est envoyée au demandeur par mail dans les 24h suivant la requête.

L’ESTA est un outil de sécurité territoriale et de gestion des flux de voyageurs. C’est la meilleure option pour se rendre aux USA et visiter les champs de course du Kentucky Derby. Il est également possible de planifier son séjour en fonction du calendrier des courses et du jour du galop. Sur la corde à gauche ou en seconde ligne, l’ESTA issue d’un processus rapide permettra d’arriver à l’heure pour la course des chevaux.