Pour accéder au territoire américain et y résider temporairement, les ressortissants étrangers ont besoin d’un visa et doivent à juste titre posséder un titre de séjour. Les conditions d’entrée les contraignent à effectuer différentes démarches et formalités d’immigration pour acquérir le visa pour voyager. Toutefois, les citoyens de certains pays peuvent ne pas obtenir un visa et entrer sur le sol américain. Ces derniers doivent cependant effectuer une demande d’autorisation de voyage électronique pour obtenir une autorisation d’entrée : l’ESTA.

Ce visa électronique offre essentiellement la possibilité de séjour aux états unis pour des visites d’affaires et touristiques. Le présent article informe particulièrement sur la visite de la ville de New York avec une autorisation de voyage électronique.

L’acquisition de l’ESTA pour aller à New York

L’autorisation de voyage électronique ESTA est un type de visa spécifique permettant d’entrer aux USA sans effectuer de grandes formalités d’entrée. Elle a été mise en place par le programme d’exemption de visa qui est un accord conclu en 2009 sur l’entrée aux USA. Le programme regroupe actuellement 39 nations, essentiellement de l’espace Schengen en plus des USA.

Comme son nom l’indique, le présent programme permet d’entrer sur le sol américain et d’y séjourner sans visa. Les citoyens et les ressortissants des pays membres de cet accord sont les seuls à pouvoir bénéficier de ce privilège. Ils doivent cependant remplir quelques critères essentiels à l’obtention de l’autorisation, dont certains documents de voyage. Il s’agit en premier de la possession d’un passeport biométrique ou électronique valide.

Les voyageurs doivent aussi envisager d’effectuer un court séjour de 90 jours maximum aux USA. Le motif du voyage doit être également adéquat (tourisme, affaires, soins médicaux, visites) au dispositif du programme. En outre, ces derniers ne doivent pas avoir d’importants antécédents judiciaires ni séjourner ou posséder des origines d’un pays à bastion terroriste.

La possession d’un billet retour de transport et de ressources financières suffisantes pour la durée de séjour est aussi des exigences à satisfaire. En remplissant toutes ces conditions, il sera alors possible de présenter une demande de l’autorisation électronique et d’espérer obtenir cette dernière. Ladite demande se fait en ligne sur le site officiel de l’ESTA et consiste principalement à remplir le formulaire de demande (formulaire ESTA).

Une réponse est donnée quelques heures après la requête et l’autorisation est aussitôt accordée en cas d’avis favorable. L’ESTA délivrée est électroniquement rattachée au passeport électronique ou biométrique utilisé pour la demande. Grâce à son système électronique, l’autorisation ESTA constitue un moyen efficace et rapide pour voyager aux USA.

Elle est sans doute la meilleure option pour effectuer un séjour touristique dans les grandes villes américaines comme New York. En outre, se rendre à New York avec l’ESTA présente de nombreux avantages aux voyageurs éligibles.

L’option ESTA pour se rendre à New York

L’autorisation de voyage électronique ESTA permet d’entrer sur le territoire américain sans effectuer les démarches relatives au visa. L’E visa ESTA exigé pour les entrées aux USA sans visa par voie aérienne ou maritime est valide pour deux ans. Elle permet de séjourner pour 90 jours maximum sur le sol américain juste avec un passeport en cours de validité.

Les ressortissants de pays bénéficiaires du programme sont exemptés du visa lorsqu’ils respectent toutes les conditions du dispositif. L’autorisation ESTA est une bonne option pour se rendre dans la célèbre ville de New York en ce sens qu’elle :

  • Permets de gagner du temps et de faire des économies sur les frais de visa ;
  • Allège les formalités d’accès au territoire américain ;
  • Permets de visiter toutes les attractions de la ville pendant plusieurs semaines ;
  • Permets de voyager rapidement et en toute sécurité ;
  • Facilite les négociations et contrats pour les séjours d’affaires.

Outre le tourisme et les affaires, l’ESTA sert aussi pour rendre visite à des proches et connaissances. Elle peut également servir pour la participation à des conférences ou des formations de courte durée. En revanche, l’autorisation de voyage électronique ne permet pas d’étudier ni d’effectuer des activités professionnelles ou rémunérées aux USA.

De plus, il n’est pas possible d’obtenir le statut de résident permanent américain avec l’ESTA.

L’obligation de visa est présente dans ces cas spécifiques et il faudra se diriger vers l’ambassade des États-Unis pour s’imprégner des formalités requises. New York est le premier état américain sur le plan industriel, commercial et d’activités financières.

Il comprend également de nombreux monuments et sites touristiques puis abrite plusieurs organisations nationales et internationales. Les principales activités à effectuer dans cette contrée américaine sont permises avec l’autorisation ESTA. Cette dernière est à la fois un visa touristique et un permis d’affaire adéquate pour un séjour à New York.

Quelles activités New York avec l’autorisation ESTA ?

Il existe un grand nombre d’incontournables à New York à ne pas rater pendant son séjour. De la capitale de l’état (Albany) à la principale ville (New York), les attractions sont multiples. Cet état américain du nord-est est bordé par l’océan Atlantique et abrite de magnifiques plages le long de son territoire. Il s’agit ainsi d’un lieu idéal pour les croisières, le surf, le kayak, la pêche et toute autre activité maritime.

La durée de votre séjour avec l’ESTA ne pouvant pas dépasser trois mois, il convient d’élaborer un bon planning de visite. Il faudra visiter le siège de l’Organisation des Nations unies, le Metropolitan Museum of Art et le Museum of Modern Art. Brooklyn, Richmond, Queens, Bronx et Manhattan sont les principaux districts de la ville de New York.

Réputée comme l’une des empreintes du pays de destination, la statue de la Liberté tend son flamboyant à Liberty Islande. Cette dernière est l’une des nombreuses petites îles de New York. Quelle que soit la durée du séjour, certaines attractions importantes sont à visiter lorsque vous voyagez à New York. Une promenade sur la High Line, un détour au Central Park et une cheminée sur le pont de Brooklyn sont des incontournables.

Toujours à New York avec l’ESTA, il est possible de fréquenter le Mémorial du 11 septembre et la bourse de Wall Street. Le Comedy Cellar, le Madison square Garden, les Rooftops Bars et les Pizzerias sont aussi des endroits à côtoyer. New York étant l’une des villes les plus visitées au monde, il faudrait bien préparer le voyage pour jouir pleinement de son séjour.

Partir à New York avec l’autorisation de voyage électronique

Avoir un passeport valide et une autorisation ESTA en cours de validité permet d’entrer sur le sol américain assez facilement. Pour un voyage à New York, il est préférable d’éviter les périodes de grandes affluences et d’averses climatiques. Le climat new-yorkais étant meilleur entre mai et octobre, il faudrait y aller en cette période.

Il existe de nombreuses liaisons aériennes et maritimes pour rejoindre New York de n’importe quel endroit du monde avec des possibilités d’escales. L’ESTA n’est pas demandé pour les voyages par voie terrestre, mais exigée pour les voyages aériens et maritimes sans visa.

Il faudrait aussi préférer les compagnies accréditées par le programme d’exemption de visa pour se faciliter les démarches. Une fois sur place, il faudra louer un véhicule ou opter pour les transports en commun et taxis pour les déplacements. Il existe aussi de nombreux hôtels haut de gamme à New York pour se loger pendant le séjour.

D’autres options d’hébergement comme la location d’appartement chez le citoyen américain et le camping-car sont également possibles. Par ailleurs, il est assez préférable d’effectuer à l’avance des réservations des services pour aller plus vite.

En somme, l’autorisation ESTA est un document électronique important pour voyager aux USA et contempler ses grandes villes comme New York. Elle dispense du visa américain et permet d’effectuer des séjours touristiques et d’affaires de 30 jours maximum aux États-Unis. Son obtention est rapide et facile, mais il faudrait satisfaire quelques conditions essentielles.