Pour les séjours USA qui dépassent les limitent des visas et de l’ESTA

Vous avez envie de partir à New York, Las Vegas, Los Angeles ou à Chicago ? Vous devez être muni d’une autorisation d’entrée au territoire américain. Plus de détails sur le programme d’exemption de visa (ESTA ETATS-UNIS) et la procédure pour visiter les USA. 

 

À quoi sert l’ESTA ?

En tant que français, vous avez l’avantage de bénéficier d’une exemption de visa dans le cadre d’un programme mis en place par le gouvernement américain et qui permet aux citoyens de certains pays de partir aux USA avec une simple autorisation obtenue en ligne.

Il s’agit de l’ESTA, Electronic System for Travel Authorization, qui offre aux visiteurs et résidents de quelques pays signataires de l’accord une dispense des formalités de visa. Ce système de renseignement élaboré a pour objectif de renforcer la sécurité en instaurant un processus de collecte de données et de présélection des candidats.

Il permet, également, de faciliter les formalités relatives à l’entrée au territoire américain et réduire le temps et les coûts relatifs aux demandes de visa.

En d’autres termes, si vous faites partie des pays membres et que vous êtes éligible au Visa Waiver Program, ou programme d’exemption de visa, vous pouvez vous rendre aux USA avec une autorisation ESTA, rempli en ligne via le site web officiel ESTA USA.

Toutefois, l’obtention de son ESTA doit obéir à des conditions prédéfinies. Tout d’abords, vous devez être un citoyen de l’un des pays ayant signé le programme. Vous devez également posséder un passeport biométrique valide et votre séjour ne doit pas dépasser une durée de 90 jours.

L’ESTA est destiné aux touristes, aux voyageurs d’affaires et aux personnes en escale ou lors d’un transit. Il ne permet en aucun cas de travailler ou d’étudier aux USA. Sa validité est de deux ans mais si votre passeport a expiré, vous devez dans ce cas renouveler votre demande.

Un formulaire en ligne est accessible et doit être rempli puis soumis pour avoir une réponse. La réponse est obtenue après quelques heures, voire quelques minutes. Une fois l’approbation est accordée, vous pouvez voyager aux USA.

L’ESTA permettra de faciliter le travail des officiers des douanes et vous épargnera le temps et l’argent gaspillé sur les formalités de visa traditionnel.

Cependant, si les 90 jours octroyés par l’ESTA ne vous suffisent pas, vous devez déposer une demande de visa auprès du consulat américain dans votre pays de résidence.

 

ESTA, Visa ou Green Card ?

Comme expliqué auparavant, l’ESTA est dédié aux touristes et voyageurs d’affaires qui visitent les USA pour une durée maximale de 90 jours. Un dépassement de ce délai peut entraîner des conséquences et un rejet de votre prochaine demande.

La demande d’autorisation de voyage ESTA doit donc être soumise par les personnes voyageant aux États-Unis pour un séjour de tourisme ou d’affaire pour une période limitée. A noter qu’elle ne concerne que les voyageurs par avion ou bateau.

Le mode de transport terrestre n’est pas concerné par l’ESTA, qui ne tient compte que des entrées à bord d’une compagnie aérienne ou maritime.

Cette méthode est une alternative avantageuse qui permet de savoir à l’avance si le voyageur est une personne dangereuse pour la sécurité nationale des USA, ou pas.

L’ESTA n’est pas un visa et n’est qu’un moyen de contrôle supplémentaire qui facilite le travail des agents de l’immigration et permet d’identifier les voyageurs à risque.

L’admission sur le territoire américain n’est donc pas automatique et l’officier au poste frontière peut se prononcer sur votre entrée, ce qui rare mais possible.

La procédure d’obtention d’une autorisation ESTA se fait uniquement en ligne, l’accès au site est disponible et gratuit mais la demande est payante. En cas de refus de votre ESTA, une demande de visa est requise.

En outre, une demande de visa est aussi quémandée dans le cas de long séjour ou de séjour pour travail ou pour étudier. Le bénéficiaire de l’ESTA ne peut rester sur le sol américain que pour 90 jours, au-delà de cette période, une demande de visa doit être déposée. 

Si vous envisagez de partir aux USA pour poursuivre vos études, pour travailler ou pour un séjour touristique supérieur à 90 jours, il existe des formalités à respecter. Différents types d’autorisation de séjour sont disponibles et dépendent du motif et de la durée du voyage.

Hors travail, vous pouvez avoir un visa de type B, valide pour une durée de 1, 3 ou 10 ans. Il vous permettra de séjourner aux USA pour une période de 6 mois, au maximum.

Le visa J1 est un autre type de visa qui vous donne l’accès aux USA pour une période de 18 mois. C’est le visa qu’il faut avoir si vous désirez effectuer un stage professionnel.

Le visa de type F est dédié aux étudiants non immigrants qui veulent juste terminer leurs études dans une université américaine. Le visa de type C est destiné aux personnes qui n’ont pas obtenu leur autorisation de séjour temporaire ou ceux en transit par les USA.

Revenons au travail, les visas liés à l’exercice d’une fonction sur le territoire américain sont aussi variables. Les formulaires de séjour diffèrent et dépendent du poste et des compétences recherchées.

Par exemple, le visa H1B est pour les profils experts et les personnes qualifiées recrutées par un employeur américain pour un poste spécifique. Ce visa est valable 3 ans et peut être renouvelé une seule fois.

Le visa L concerne exclusivement l’Allemagne, le Japon et l’Inde. Vous bénéficiez d’un séjour d’une durée de 3 mois à 5 ans si vous obtenez un visa L.

Concernant le visa E, il est accordé aux individus qui veulent investir aux USA. Le visa E se renouvelle tous les 2 ans. Un autre type de visa a été mis en place, celui délivré aux personnes avec des qualités hors du commun.

Ce sont les visas O et P qu’ on accorde aux célébrités.

La Green Card, ou Carte Verte, est une carte de résident permanent délivrée par le gouvernement américain et qui donne à son bénéficiaire le droit de résider aux USA, et ce de manière permanente.

La Carte Verte offre à son titulaire les privilèges que possède un citoyen américain. Elle inclut donc le droit d’étudier, de travailler, de déménager, d’entrer et de sortir sur le territoire américain et le droit de prendre sa retraite aux USA.

Toutefois, la Green Card ne donne pas à son acquéreur le droit de voter. Vous pouvez obtenir la Carte Verte avec le visa à travers le travail, ou sans visa par le mariage, les liens familiaux, l’investissement ou encore la loterie.

Évidemment, vous ne pouvez pas postuler l’obtention d’une Green Card avec une simple autorisation ESTA. 

 

Un long séjour aux USA ?

Si vous comptez rester plus que 90 jours sur le sol américain, une panoplie de visa s’offre à vous en fonction de votre besoin. Vous pouvez déposer la demande de visa qui correspond à votre profil, hors travail ou si vous voyagez pour un emploi.

En dehors des contrats de travail, le visa B2 est octroyé aux touristes souhaitant rester au-delà de trois mois aux USA. Ce visa touristique ne vous donne pas le droit de travailler et vous permet de séjourner jusqu’à 6 mois aux USA.

Consultez le site de l’Ambassade des États-Unis et renseignez-vous sur les différents visas qui existent pour savoir lequel postuler. Vous êtes un touriste plus de 90 jours aux USA ? A priori, vous avez besoin d’un visa B2.

La démarche pour l’obtenir consiste à préparer préalablement son dossier avec toutes les pièces justificatives nécessaires réunies, prendre un rendez-vous puis se rendre à l’Ambassade des USA pour déposer sa demande.