Votre ESTA est refusé ? Pas de panique, on vous explique dans cet article ce qu’il faut faire.

 

En cas de refus de l’ESTA, que faut-il faire ?

Dans cette situation de refus, la seule solution pour voyager vers les États-Unis sera de demander un Visa classique auprès d’une Ambassade ou d’un Consulat des USA.

De plus, l’autorisation ESTA est valable, dans un contexte très limité, pour certaines activités professionnelles comme : des réunions de travail, des conférences, des salons d’exposition…

 

ESTA et activité professionnelle ?

Dans le cas de conseil aux entreprises ou personnes, l’ESTA n’est pas valable. Si vous créez une société américaine, vous faites des travaux de maintenance, ou vous acceptez une nouvelle prise de fonction, l’ESTA n’est pas valable non plus. 

Pour faire face à l’une de ces situations, un Visa classique est obligatoire même si le séjour ne dépasse pas 90 jours, soit 3 mois.

 

Quelle peut être la cause d’un refus ESTA ?

Les demandes ESTA peuvent être refusées dès lors que votre demande de visa est refusée. Il conviendra de faire une nouvelle demande de Visa auprès d’une Ambassade des Etats-Unis ou d’un Consulat des USA.

 

Quels sont les pays à risque ?

Depuis le 21 Janvier 2016, le gouvernement américain

interdit le voyage vers les USA aux personnes qui, depuis le 1er mars 2011, se sont trouvées ou qui possèdent la double nationalité dans l’un des pays suivant :

  • Iran
  • Irak
  • Libye
  • Syrie
  • Soudan
  • Somalie
  • Yémen

 

  • Les personnes qui ont ou qui ont eu un contrat de travail dans l’un des pays cité ci-dessus. 
  • Les personnes qui ont travaillé pour une ONG humanitaire dans un de ces 7 pays.
  • Les personnes qui ont travaillé en qualité de journaliste dans un de ces 7 pays.
  • Les personnes qui ont voyagé en Irak et en Iran pour des affaires professionnelles justifiées.

 

Il est tout de même bon de rappeler que pour voyager ou transiter sur le sol américain, le voyageur doit disposer d’un passeport électronique ou biométrique en cours de validité. Les autorités américaines exigent, par souci de sécurité, pour tout voyageur sans visa d’avoir un passeport biométrique ou électronique. Vous voyez ce petit sigle doré qui se trouve en dessous du mot passeport, c’est le signe d’un passeport électronique (aussi appelé Delphine).