Pour entrer sur le sol américain, vous avez le choix entre différents modes de transports (aérien, maritime, et terrestre pour les ressortissants de pays voisins.

Cependant, il ne suffit pas de réserver son billet, encore faut-il s’assurer que les documents de voyage détenus par les passagers soient en règle. Ainsi, avant que ce dernier n’effectue son embarquement, les autorités américaines s’assurent que toutes les conditions d’entrée sont remplies. Autrement, il sera impossible pour le voyageur d’embarquer dans un avion ou un bateau, et son séjour aux états unis ne pourra se faire.

L’ESTA est nécessaire pour rentrer sur le territoire Américain

Les états unis font partie de l’une des destinations au monde, où la demande d’un visa est obligatoire. Il faut donc faire une demande et obtenir un visa afin d’entrer aux USA.

Toutefois, l’obtention d’un visa traditionnel n’est effective qu’après de longues démarches au Ministère des Affaires étrangères, et les autres services compétents. Pour entrer sur le territoire américain plus vite, les USA ont mis en place le système de demande d’autorisation de voyage électronique – ESTA.

Le visa ESTA est donc cette alternative offerte aux voyageurs qui remplissent certaines conditions prédéfinies. Comme condition, le pays d’origine du voyageur doit être concerné par l’accord ayant permis la mise en place du programme d’exemption de visa. Il s’agit plus précisément des pays membres de l’espace Schengen.

En effet, l’E-visa n’est pas considéré comme un visa long séjour, il s’adresse plutôt aux voyageurs dont le séjour est de 90 jours maximum.

Outre l’ESTA, d’autres documents que l’on qualifie de documents indispensables seront nécessaires pour entrer en Amérique. Aussi, il faut savoir que ces derniers sont nominatifs, ce qui veut dire que chaque voyageur doit posséder les siens. Ainsi, même dans le cadre d’un voyage en famille, chaque membre, même les nourrissons devront s’acquitter de ces formalités d’arrivée.

Puisque toutes les démarches concernant la demande d’autorisation se font en ligne, il n’est pas nécessaire de se déplacer. Ainsi, depuis son ordinateur, le voyageur après avoir remplir le formulaire ESTA, devra juste s’acquitter des frais gouvernementaux. Ensuite, la réponse lui sera envoyée par courrier électronique au plus tard 72 heures après la formulation de la demande.
 

Un visa traditionnel pour passer plus de 90 jours aux USA

Le départ pour les USA dans le cadre d’un long séjour nécessite la demande d’un autre type de visa. En effet, il existe différents types de visas, lorsque le voyageur décide de passer plus de 90 jours dans le pays de l’oncle Sam. Aussi, selon l’activité à y mener, ce dernier aura le choix entre un visa d’étude, de stage, d’emploi, etc.

En dehors de l’activité à mener, il existe aussi des visas en fonction des professions. Ainsi, un journaliste ou un athlète devra effectuer certaines démarches précises pour que sa demande de visa corresponde à son statut. À cet effet, ces derniers devront demander un entretien avec un officier américain, exerçant au consulat.

Aussi, depuis un moment, les dispositions ont changé en ce qui concerne la demande d’un entretien au consulat. En effet, il faudra au préalable s’acquitter de tous les frais gouvernementaux et du remplissage du formulaire DS-160. L’avantage en ce qui concerne un visa de ce type, est qu’il est valide pour une période de 10 ans.

Par ailleurs, la facilité est donnée aux enfants de moins de 14 ans et aux adultes de 80 ans d’envoyer leur demande par courriel. Il n’est donc pas nécessaire pour eux de prendre un rendez-vous au consulat.
 

L’importance du passeport pour voyager aux USA

S’il y a bien un document qu’il faut posséder avant toute autre démarche, c’est bien le passeport. Cependant, pour bénéficier de l’ESTA, il ne faudra pas présenter un passeport traditionnel. En effet, dans le cas précis de l’ESTA, c’est le passeport biométrique qui est exigible. Ainsi, lorsque ce dernier est présenté par des ressortissants de certains pays, il donne lieu à une exemption de visa.

Par contre, il faut que ces derniers présentent un passeport valide pour que le système électronique le qualifie d’éligible. Aussi, il faut s’assurer que la validité de celui-ci couvre toute la période de votre séjour en Amérique. De plus, il faut préciser que la validité de l’ESTA dépend aussi de celle du passeport biométrique octroyé par les pays de l’Union européenne.
 

Ici, il ne s’agit pas des documents indispensables, mais plutôt de ceux qui assurent aux voyageurs un séjour paisible. Ainsi, la sécurité sociale américaine est fortement recommandée à ceux qui désirent passer un plus ou moins long séjour sur les terres américaines. Toutefois, il ne faut pas s’imaginer que celui-ci donne droit aux mêmes prestations qu’en France.

Ainsi donc, il ne faudra pas s’attendre à une prise en charge ou à des remboursements de frais de santé. Le but d’une sécurité sociale américaine est de faciliter la vie aux touristes en ce qui concerne certaines démarches. Avec le numéro de sécurité sociale, il est possible d’ouvrir un compte bancaire, obtenir le permis de conduire américain, et même louer un appartement.

Par contre, l’obtention du numéro de sécurité sociale américain est une prérogative accordée aux détenteurs d’un visa travail pour les États-Unis. Ainsi, un visa touristique ou tout autre type de visa n’en donne pas le droit. Lorsqu’il s’agit de voyage de plaisance ou d’affaire, donc de courte durée, il est plutôt recommandé de souscrire à une assurance voyage. Cette dernière en cas de maladie ou d’accident permet au voyageur d’être rapatrié dans son pays d’origine.

L’assurance de voyage

Outre l’assurance voyage, l’assurance maladie permet aussi aux touristes de réaliser des économies sur les soins médicaux. En effet, les États-Unis font partie des pays où le système de santé peut s’avérer extrêmement coûteux. Toujours pour plus de sécurité, les formalités à l’immigration impliquent de fournir une preuve de votre solvabilité. Ainsi, le voyageur peut présenter un chèque voyage, une carte de crédit ou tout autre document attestant qu’il est solvable.

Tout ceci c’est sans oublier votre billet d’avion qui doit aussi comporter les informations correctes. Ce dernier doit également comporter la date de votre retour afin de faciliter l’obtention de l’autorisation de sortie du territoire. Une fois sur le sol américain, il ne sera pas possible de prolonger son séjour au-delà du nombre de jours autorisés par l’ESTA.

Au cas où le voyageur déciderait de faire un road trip, il devra louer un véhicule. Pour ce faire, il faudra que ce dernier présente son permis de conduire, et il faut noter que le permis de conduire français est légal sur le sol américain. Aussi, par mesure de précaution, il est conseillé de se déplacer avec une autre pièce en dehors du passeport. En effet, en cas de perte de ce dernier, la carte nationale d’identité.

Toutefois, la carte d’identité nationale ne sera d’aucune utilité pour passer les formalités nécessaires à l’entrée des USA. Aussi, il est préférable de disposer de plusieurs exemplaires de tous les documents, que vous mettrez dans différents bagages. Ainsi, en cas de perte de l’un des bagages, il sera facile d’avoir un exemplaire de vos pièces les plus importantes.