Autorisation de voyage pour l’Union européenne, un moyen de contrôler la frontière

 

Sur le modèle de l’ESTA américain, l’Union européenne veut aussi mettre en place un programme d’exemption de visa. C’est dans le but d’identifier les voyageurs étrangers avant qu’ils ne mettent pied à ses frontières.

 

En effet, calqué sur l’ESTA, un tel dispositif permettra de contrôler et de protéger les frontières extérieures de l’Union européenne. Le programme dénommé ESTIA aidera les autorités à appréhender les immigrations illégales.

 

Tout ressortissant de pays de l’Union européenne ou d’Amérique qui doit voyager des États unis pour l’espace Schengen a l’obligation d’avoir une autorisation préalable. Ce système électronique permet de réduire le temps d’attente aux frontières et renforcer la sécurité intérieure de l’Europe.

 

L’ESTA en Europe : est-ce une réalité ?

 

Grâce à l’exemption de visa, vous pouvez faire une demande d’ESTIA à n’importe quel moment, si vous envisagez de séjourner dans l’un des pays de l’UE. Pour ce faire, il faudra trouver le formulaire d’autorisation et le remplir 72 heures avant de se présenter sur le lieu d’embarquement.

 

À cette étape généralement, après soumission de votre demande d’autorisation vous aurez une réponse en retour dans un bref délai. Dans le cas où votre E.visa serait mis en instance, la durée d’autorisation ou de réponse peut excéder les 72 heures.

 

Lors du remplissage de l’ESTA européen, il est nécessaire de bien remplir les formalités afin d’avoir votre demande ESTA européenne. Pour ce faire, vous devez vérifier que votre passeport biométrique est en cours de validité. Il est aussi très important de vérifier que votre nom et vos prénoms sont bien écrits.

 

Il faut reconnaitre que l’autorisation prendra rigoureusement fin quand la durée de validité de 2 ans est à terme. Le bénéficiaire à cette possibilité de se rendre à maintes reprises pour des séjours de 3 mois en Europe. De cette manière, vous avez à faire une nouvelle demande lorsque la durée de validité de 2 ans est épuisée.

 

Comment fonctionnera l’ESTA européen ?

 

Il faudra reconnaitre que l’autorisation de voyage électronique sera traitée en ligne pour un voyageur qui doit se rendre en Europe. De même, les informations concernant le demandeur seront examinées automatiquement sur consultation des bases de données de l’Union européenne.

 

Une demande de voyage électronique sera traitée manuellement si le contenu porte de doute. Ce traitement se fera au niveau des autorités compétentes du pays de destination. Ceci pour approfondir des recherches afin de valider le transit sur le territoire français ou sur tout autre territoire du vieux continent.

 

De plus, il faut préciser que la demande de visa peut être annulée même si vous êtes déjà en possession de cette dernière. Dans ce cas de figure, le voyageur peut se voir refuser l’entrée sur le territoire par le garde de la frontière. Ce refus ne sera possible que si vous n’êtes pas en règle vis-à-vis des lois établies par l’Union européenne.

 

Toutefois, pour un voyageur son titre de séjour doit être rassuré avant qu’il ne cherche à payer le billet d’avion pour le territoire européen. À cela, il faut ajouter que l’ESTA européen et le VISA sont des documents différents. Celui qui possède un VISA peut aussi avoir l’ESTA, sauf que l’ESTA a une durée de validité très restreinte.

 

Vous devez prendre garde de bien contrôler la date d’expiration de votre ESTA européen. Il est conseillé d’avoir une autorisation valide bien avant votre départ pour le pays de destination. Ainsi, vous ne devez pas dépasser le délai de moins 90 jours exigé par la loi de l’UE.

 

Enfin, il n’est pas obligatoire d’imprimer l’autorisation ESTA. Cependant, vous pourriez faire une impression pour vous en servir comme preuve en cas de problèmes. Néanmoins, il convient de préciser que les services des douanes ont un système très informatisé pour vérifier les autorisations.

 

Quelles sont les mesures de contrôle qui seront créées grâce à la mise en place de l’ESTA européen ? 

 

L’ESTA européen est un programme d’exemption de visa qui entrera en vigueur en 2021. Il permettra aux autorités de l’UE de contrôler plus facilement le flux des entrées et des sorties sur le territoire européen.

 

Il faut dire que l’idée de ce programme est née de la vision de deux pays : la France et l’Allemagne. C’est depuis 2016 que la première proposition a été faite au parlement européen

 

L’idée derrière ce programme est de contrôler chaque autorisation de sortie ou d’entrée sur le territoire. En fait, chaque voyageur qui espère obtenir ce visa devra soumettre un dossier.

 

Celui-ci serait étudié de près pour voir si le futur immigrant est en situation régulière. Cela permettra aussi de voir si la personne qui désire fouler le sol européen est animée de bonnes intentions. Ceci pour la simple raison que le terrorisme a pris de l’ampleur en Europe depuis quelques années.

 

Quels sont les documents qu’il faudra avoir pour jouir de cet ESTA européen ?

 

Une fois encore, il convient de préciser que l’ESTA européen sera grandement calqué sur son homologue américain. Pour profiter de ce programme, il faudra disposer d’un passeport en cours de validité et d’une carte nationalité d’identité.

 

Pour les personnes mineures, seul le passeport suffira. Toutefois, pour leur sortie du territoire, ils auront besoin d’une autorisation parentale. Surtout dans le cas de figure où ils seront accompagnés d’un seul parent.

 

Pour le voyage à l’étranger, il faudra aussi effectuer certaines étapes en plus de la possession de ces documents.

 

Comment faudra-t-il procéder pour l’obtention de l’ESTA européen ?

 

La demande d’autorisation de voyage dans le cadre de ce programme se fera en ligne exactement comme l’ESTA classique. Un peu comme l’AVE canada ou le Visa pour l’Inde, le voyageur devra remplir le formulaire sur une plateforme en ligne.

 

Comme on procède pour obtenir le visa ESTA, le voyageur devra fournir des informations sur son état civil. Dans ce cas de figure, il faudra préciser votre nom, vos prénoms, votre date et votre lieu de naissance et sûrement votre adresse de résidence.

 

Dans la foulée, il serait aussi nécessaire de donner des informations sur le passeport. En ce qui concerne ce document capital pour le voyage, le numéro du passeport sera exigé ainsi que sa date et son lieu de délivrance.

Il est fort probable qu’il faudra préciser la date d’expiration de document. Le remplissage du formulaire ESTA européen ne sera pas ainsi une simple formalité. Toutefois, comme l’ESTA américain seuls les ressortissants de pays bénéficiaires pourront profiter de cette aubaine.

Pour mieux contrôler les personnes qui fouleront le sol européen, d’autres informations seront évidemment demandées. Il s’agira d’en savoir plus sur le passé judiciaire du futur immigrant.

 

De plus, ce dernier devra donner des informations sur son emploi. Ici, il faudra préciser le nom de l’employeur, le domaine d’activité ainsi que le nombre d’années effectué dans ce secteur.