Pour entrer sur le territoire américain, il est indispensable de montrer patte blanche. Ce faisant, le voyageur doit présenter un visa qui constitue l’autorisation de voyage, appelé ESTA.

 

Les procédures pour l’obtention de document étaient particulièrement contraignantes. Il fallait se rendre à l’ambassade américaine ou au consulat pour des démarches interminables.

 

Cependant depuis un certain temps, les autorités américaines ont décidé de réduire la formalité pour obtenir le visa américain. Dans le cadre de ce programme de facilitation, l’ESTA a été mis sur pieds.

 

C’est un système électronique qui permet aux voyageurs d’obtenir un visa électronique. Ce document sera nécessaire pour l’embarquement et pour passer les divers contrôles au niveau des douanes. Dans cet article, on vous explique tout sur la validité de la demande d’autorisation de voyage ainsi que la validité lorsque la réponse à cette requête est positive.

 

L’ESTA, c’est quoi précisément ?

 

L’ESTA est un programme d’exemption de visa créé depuis 2009 par les autorités administratives américaines. Pour une durée de séjour inférieur à 90 jours maximum, il est possible d’avoir un visa électronique grâce à ce programme.

 

Le gouvernement américain a cependant limité cette demande de visa à certaines nations. En effet, pour bénéficier de l’ESTA, il faut absolument être ressortissant de pays autorisés pour ce programme.

 

La liste de ces pays qui sont au total au nombre de 38 est consultable sur la plateforme de l’ESTA. Pour faire simple, ESTA est un système électronique d’obtention d’autorisation de voyage électronique.

 

Tant que la durée de ce séjour ne dépasse pas une période de 90 jours, il est possible de voyager aux États-Unis grâce à l’E.visa de l’ESTA. Pour fouler le sol américain avec ce document, il faut remplir certaines conditions.

 

 

Comment faut-il faire pour avoir le visa électronique de l’ESTA ?

 

Demander un visa ESTA implique certaines contraintes qu’il faut satisfaire. Tout d’abord, pour ce voyage aux États-Unis, il est important de disposer d’un passeport.

 

Dans le cadre de l’ESTA, il ne s’agit pas d’un passeport classique, le voyageur doit disposer d’un passeport biométrique ou un passeport électronique. La carte nationale d’identité peut être aussi nécessaire pour des vérifications lors de votre arrivée.

 

Pour l’obtention du visa électronique, le demandeur doit se rendre sur le site officiel de l’ESTA. Là-bas, il y a un onglet dénommé « nouvelle demande ». Il suffira de cliquer ce bouton pour remplir le formulaire.

 

Ceux qui ont besoin du visa devront fournir certains éléments via ce document. En effet, le numéro du passeport valide est nécessaire lors de la procédure. Il faut également le nom et les prénoms du demandeur.

 

Des informations sur ses parents doivent figurer dans le formulaire. Il s’agit du nom et des prénoms de ces derniers. Le département de la sécurité demande aussi au voyageur de donner les coordonnées de quelqu’un à joindre en cas d’urgence.

 

Dans la suite du formulaire ESTA à remplir pour faire une demande de voyage aux États-Unis, vous trouvez des questions un peu particulières. Pourtant, il faut y répondre.

 

Ce sont des questions-chocs comme « Avez-vous l’intention de faire un attentat sur le sol américain ? ». Ce sont des interrogations un peu brutes qui peuvent choquer les ressortissants français. Cependant, il suffira de répondre par la négative à toutes ces questions.

 

À la fin du remplissage du formulaire, il sera question des frais d’étude de dossier. Ces derniers coutent 14 $ pour une personne qui aimerait séjourner ou transiter par le pays de l’oncle Sam.

 

Cette somme peut être payée avec la carte de crédit. C’est d’ailleurs la solution conseillée et qui est souvent utilisée. Le paiement grâce à un compte bancaire est aussi une autre possibilité à la disposition du futur voyageur.

 

 

Combien de voyages peut-on effectuer avec l’autorisation ESTA ?

 

Pour un voyage aux États-Unis pour une courte période, il faut posséder un passeport et un E.visa qui remplace le visa classique. L’autorisation ESTA est valable pour un séjour aux États-Unis d’une durée maximale de 90 jours.

 

Néanmoins, il faut faire une différence entre cette durée qui est celle d’un voyage et la validité globale de l’autorisation ESTA. Cette dernière est valable pour une période de 2 ans.

 

De manière concrète durant la période de validité vous pouvez voyager aux États-Unis autant de fois que vous le voulez. La seule condition est qu’il ne faudra pas dépasser les 90 jours maximum pour chaque séjour.

 

Le nombre d’aller-retour devient illimité. Néanmoins, il y a certaines conditions qui peuvent annuler cette durée de validité.

 

Quelles sont les raisons qui peuvent entrainer l’invalidité de l’autorisation ESTA ?

 

L’autorisation ESTA reste valide « normalement » pour une durée de 2 ans, peu importe le nombre de séjours que vous réalisez au pays de l’oncle Sam. Cependant, certaines conditions peuvent suspendre la validité de cette période.

 

La première c’est un changement de passeport. Imaginons que ce document venait à expiration durant la période de 2 ans. Dans ce cas de figure, vous serez obligé de le renouveler. Ceci entraine une annulation de la validité de l’autorisation.

 

Imagions aussi un autre cas de figure, où vous déménagez de votre domicile. Le changement d’adresse induit une annulation de la validité des autorisations ESTA.

 

Un changement d’état civil qui peut être dû à un changement de situation matrimoniale, de nom, de sexe peut aussi causer l’invalidité de l’autorisation de 2 ans.

 

Un mineur peut-il bénéficier du programme ESTA ?

 

Les conditions d’entrée sur le sol américain pour un mineur via ce programme sont un peu plus strictes. En effet, ce dernier qui n’est pas encore majeur doit avoir sur lui une autorisation parentale qui prouve qu’il peut sortir du territoire.

 

S’il est accompagné par un parent, il faudra que le document soit signé par l’autre parent. L’enfant mineur qui est orphelin doit avoir sur l’autorisation parentale la signature de son tuteur légal.

 

Les autres conditions requises chez les adultes le sont aussi pour les mineurs. L’enfant doit avoir sur lui son passeport et le visa qui attestent qu’il peut entrer sur le territoire américain. Voilà donc les conditions exigées pour qu’un mineur puisse profiter du programme ESTA.