Vous voulez effectuer un voyage vers les États-Unis ? Dans ce cas, il vous faut soit un ESTA Etats-Unis, soit un visa pour les USA.

Les seuls voyageurs qui peuvent se rendre aux États-Unis sans visa ou sans ESTA sont ceux qui possèdent la citoyenneté américaine ou canadienne. À noter que ces documents sont également obligatoires dans le cas d’un trait aux USA. Pour plusieurs situations, demander un visa pour entrer sur le territoire américain n’est pas requis. Ainsi, les ressortissants français, belges et venant d’autres pays de l’Union Européenne ont la possibilité de se tourner vers l’ESTA. Cette autorisation rend les formalités plus simples tout en étant moins chères et plus rapide comparées aux démarches inhérentes à une demande de visa pour les USA.

Un visa pour les USA est-il vraiment nécessaire dans votre cas ?

Découvrez tous les renseignements à connaître sur les visas existants pour les USA. Certains voyageurs optent pour un visa de type B-1 ou B-2 pour leur séjour aux États-Unis. Pourtant, une autorisation ESTA fait l’affaire pour la majorité d’entre eux. Il est donc judicieux de vous assurer si l’ESTA peut être suffisant pour votre voyage. Dans ce cas, il est important de remplir certaines conditions et de respecter la période de validité de cette autorisation. Dans le cas où un visa est vraiment nécessaire, vous trouverez également toutes les informations dont vous pouvez avoir besoin.

Tout savoir sur le visa pour les États-Unis

Un visa est-il nécessaire pour mon voyage aux USA ?

La demande d’un visa pour les USA est inutile dans le cas où l’autorisation ESTA est suffisante pour vous faire entrer sur le sol américain. Il s’agit de la situation la plus courante. Néanmoins, l’ESTA ne suffit pas dans le cas où vous avez l’intention de réaliser des investissements aux États-Unis ou encore si vous envisagez d’y faire du journalisme. Un visa est également nécessaire si vous venez dans ce pays car vous allez travailler dans une société implantée aux États-Unis ou encore si vous voulez poursuivre vos études sur place.

Quelles sont les situations pour lesquelles le visa est nécessaire ?

  • Vous prévoyez de rester sur le territoire américain pendant plus de 90 jours de suite ;
  • Vous ne venez ni pour faire du tourisme, ni pour affaires, ni pour des raisons médicales ;
  • Vous avez effectué un voyage dans l’un des pays suivant après 2011 : Iran, Corée du Nord, Irak, Syrie, Yémen, Soudan, Somalie ou encore Libye ;
  • Vous avez une deuxième nationalité accordée par l’un des pays précédemment cités ;
  • Votre voyage vers les États-Unis s’effectue avec un avion privé ou via un transport qui n’applique pas le dispositif ESTA ;
  • Vous avec plus d’une réponse « Oui » sur les questions qui vous sont posées au moment de remplir le formulaire ESTA ;
  • Il ne vous est pas possible d’entrer aux États-Unis en vertu du texte Immigration and Nationality Act § 212 ;
  • Vous n’êtes pas titulaire d’un passeport émis par l’un des pays bénéficiant du programme d’exemption de visa.

Les différents types de visas pour les États-Unis

Vous n’êtes pas éligibles pour l’ESTA ? Il faut donc vous tourner vers le visa USA.

Il convient de souligner qu’à l’instar de l’ESTA, l’obtention un visa pour les États-Unis n’implique pas nécessairement que vous allez pouvoir entrer automatiquement sue le territoire américain. En effet, à votre arrivée sur place, il reste possible que les services de l’Immigration vous bloquent au niveau de la douane sans être obligés d’en expliquer la motivation. À noter néanmoins que ce type de situation survient généralement en cas de suspicion d’un danger pour la sécurité intérieure ou de violation des dispositions prévues par l’Immigration and Nationality Act § 212. D’ailleurs, des contrôles sont régulièrement effectués de manière aléatoire afin de vérifier tout cela. Des voyageurs font ainsi l’objet de véritables interrogatoires avant de pouvoir fouler le sol américain.

Concernant les visas américains, il en existe 2 catégories :

  • Les visas pour les non-immigrants ;
  • Les visas pour les immigrants.

Un visa de non-immigrant est accordé pour un séjour temporaire au pays de l’oncle Sam. Il peut s’agir de tourisme, de déplacement professionnel, d’études ou encore d’un travail.

Quant au visa d’immigrant, il s’adresse aux personnes veulent s’établir aux USA.

1-    Visa pour faire du tourisme ou pour un déplacement professionnel

Le visa B-1

Ce visa temporaire pour les USA est accordé pour un déplacement d’affaires durant lequel vous envisagez les activités suivantes :

  • Rencontrer des partenaires d’affaires ou entamer des négociations ;
  • Assister à une conférence, un congrès ou autre événements professionnels portant sur différents sujets (éducation, affaires, science).

Le visa B-2

Ce visa temporaire pour les États-Unis est accordé pour les voyages touristiques durant lesquels vous envisagez les activités ci-après :

  • Passer des vacances aux USA ;
  • Rencontrer de la famille ou des amis.

Ce visa convient également dans les situations suivantes :

  • Voyager à des fins médicales (pour suivre un traitement spécifique) ;
  • Assister à des événements ou compétitions dans le domaine de la musique ou du sport ;
  • Bénéficier d’une formation de courte durée à des fins récréatives (suivre un cours de dessin pendant 3 jours dans le cadre de vacances aux USA).

Un mélange des visas B-1 et B-2

Dans certains cas particuliers, il est possible que les B-1 et B-2 soient combinés, notamment pour un séjour qui mêle tourisme et affaires.

Attention, il existe des activités qui sont interdites pour les simples détenteurs d’un visa B-1, B-2 ou B-1/B-2. Avec ces documents, il ne vous est pas possible de suivre des études donnant droit à un diplôme, de travailler, d’être payés en échange de services professionnels ou encore de s’établir pour une durée indéterminée aux USA. Il faut souligner que ce n’est pas non plus le bon visa pour les membres d’équipages d’un avion ou d’un bateau faisant route vers les États-Unis.

 

2-    Les différents visas pour études ou pour le travail

Le visa F

Ce visa s’adresse aux étudiants étrangers qui ont entrepris les démarches d’inscription auprès d’un établissement reconnu aux États-Unis. Il faut savoir que ce visa donne également la possibilité aux membres de la famille des étudiants de voyager au pays de l’oncle Sam.

Le visa H

Ce visa s’adresse aux travailleurs qui projettent un séjour temporaire aux USA. C’est un document qui se destine spécialement aux individus qui ont un métier spécialisé et qui veulent aller aux États-Unis pour l’exercer.

Le visa J

C’est un visa pour les étudiants ou les employés qui prennent part à un programme d’échange. La mise en place de ce visa obéit à une volonté d’encourager l’entente réciproque entre des citoyens américains et des personnes venant d’ailleurs dans le cadre d’échanges autour de la culture ou de l’éducation.

Le visa L

Ce visa se dédié aux salariés d’une entreprise qui possède des bureaux sur le territoire américain, mais également dans leur pays de provenance. Il s’adresse uniquement aux employés justifiant d’une ancienneté minimum d’une année. Le visa obtenu a une validité maximum de 7 ans et il concerne aussi bien le travailleur que sa famille (conjoint et progénitures).

Le visa M

C’est un visa qui se destine à des étudiants qui veulent assister à des formations techniques ou professionnelles. Une fois de plus, c’est un visa qui englobe également la famille du demandeur (conjoint et enfants).

Le visa O

Le visa O est accordé à des individus qui ont des compétences extraordinaires dans des disciplines spécifiques comme l’art, la science, les affaires, l’éducation ou encore le sport. Il est nécessaire que ces personnes puissent prouver leur savoir-faire et expérience, ainsi que la temporalité de leur mission.

Le visa P

C’est un visa qui est donné à des acteurs, des artistes ou encore des sportifs. Il est également délivré pour l’équipe d’encadrement de ces derniers dans le cadre de leurs activités.

Le visa Q

Ce visa a été mis en place pour les individus qui prennent part à un programme d’échange international dans le domaine de la culture.

3-    D’autres visas ayant des fins précises

Le visa A

C’est un visa qui s’adresse à des personnalités qui représentent des gouvernements étrangers et voyageant sur le territoire américain à titre officiel. Il est accordé à des fonctionnaires venant d’autres pays et à des diplomates.

Le visa C

Ce visa de transit est accordé à des voyageurs qui transitent sur le territoire américain. À noter que pour une escale, il est également possible de demander une autorisation ESTA pour les USA pour un transit.

Le visa D

C’est le visa qui s’adresse aux membres d’équipage d’avion ou de bateau qui font route vers les États-Unis. Il se destine aux pilotes, marins et autres personnels à bord de ces moyens de transport, aérien ou maritime.

Le visa E

C’est un visa qui est destiné à des travailleurs employés par des entreprises œuvrant dans le domaine du commerce international, proposant leurs prestations à des investissements ou ayant investi des sommes conséquentes dans des sociétés américaines. Les demandeurs peuvent être des commerçants ou des investisseurs qui ont pour projet d’aller aux USA.

Le visa G

Ce type de visa pour les États-Unis est accordé à des fonctionnaires, des diplomates ou des travailleurs au sein d’organisations internationales basées sur le territoire américain. Le visa G peut également être délivré à la famille des agents concernés directement.

Le visa I

Ce visa s’adresse aux personnes représentant des médias d’autres pays qui profitent d’un séjour professionnel temporaire aux USA, les quartiers généraux de leur employeur étant basé dans un pays étranger.

Le visa K

C’est le visa qui est accordé à une personne qui envisage de se marier avec un citoyen américain (citoyenne américaine). Le visa K-1 donne la possibilité à un individu ne jouissant pas de la nationalité américaine d’aller aux USA. À noter néanmoins que son mariage doit avoir lieu dans les 90 jours ou alors il doit prévoir un établissement sur le territoire américain. Quant au visa k-2, il s’adresse aux enfants célibataires ne dépassant pas 21 ans.

Le visa R

Ce visa s’adresse aux travailleurs religieux qui prévoient un séjour temporaire aux USA. Il est nécessaire que le demandeur soit membre d’un organisme à but non lucratif ou d’une association de type religieuse. Il est nécessaire que l’organisme en question soit implanté aux USA depuis une période minimum de 2 années. À noter qu’il est possible aux proches directs du demandeur de profiter de ce visa qui se décline alors dans la forme R-2.

Le visa S

C’est un visa s’adresse aux personnes qui ont des informations ou qui ont été témoin d’un événement et dont l’intervention apporte une aide pour assurer le respect de la loi. Tous les ans, 200 visas de cette catégorie au maximum sont accordés et la demande est soumise par un organisme ayant pour but de faire appliquer la loi.

Le visa TN

C’est un visa accordé à des ressortissants canadiens ou mexicains dont la profession ou les qualifications figurent sur la liste ALENA. Les demandeurs doivent, par ailleurs, être au minimum détenteurs d’un Bachelor ou d’un baccalauréat (équivalent canadien). En outre, leur affectation est définie au préalable.

Le visa U et T

C’est un visa qui a été spécialement mis en place pour des individus ayant fait l’objet de crimes et ayant été soumis à des tortures d’ordre physique ou mental et qui sont disposés à apporter leur aide afin d’épingler des malfaiteurs (que ce soit aux forces de l’ordre ou aux autorités gouvernementales). Ce visa est également valable pour les proches directs des personnes concernées.

Le visa V

C’est un visa qui est accordé aux proches directs (conjoint et enfants mineurs) de personnes ayant le statut de résident et possédant un titre de séjour permanent. Il a été mis en place pour favoriser le rapprochement familial.

La loterie spécial visa ou « Green Card Lottery »

Au-delà des différents types de visas listés précédemment, il faut mentionner la loterie qui donne droit à une « carte verte ». C’est la « Green Gard Lottery ». Avec cette loterie, des candidats à travers le monde peuvent prétendre à un visa pour les USA. Cet événement a lieu annuellement sur une initiative du Congrès américain. Résultat : 50 000 visas font l’objet d’un tirage au sort, ceux-ci étant dédiés à des demandeurs venant de pays éligibles (dont la France et la Belgique font partie). Tous les ans, ce sont entre une douzaine et une vingtaine de millions de demandes qui sont soumises. Ce qui implique une probabilité de gagner qui est plutôt basse.

Quel visa pour se rendre aux États-Unis ?

Vous devez choisir précisément le visa qui convient à votre situation. D’ailleurs, les visas listés précédemment ne sont pas exhaustifs. Il y en a d’autres. En effet, plus de 185 types de visas peuvent être délivrés en fonction de la situation. Il faut retenir une chose : un visa est associé à un objectif spécifique et les procédures correspondantes diffèrent également.

Dans le cas où il vous est difficile d’identifier le visa qui correspond à votre situation, vous pouvez parcourir le dépliant du Bureau des affaires consulaires pour obtenir des informations supplémentaires.

Quand faut-il demander un visa pour les USA ou un ESTA pour les USA ?

Vous disposez d’un visa pour les États-Unis et vous vous rendez dans le pays dans l’objectif précis spécifié dans votre demande de visa… Si vous êtes dans cette situation, il n’est pas nécessaire de procéder à une demande d’autorisation ESTA pour les USA. Par contre, si vous disposez d’un visa, mais le voyage que vous envisagez vers le territoire américain poursuit un objectif différent de celui pour lequel vous avez demandé un visa, il est nécessaire de procéder à une demande d’ESTA pour les États-Unis. Selon le cas, il est aussi possible que vous ayez à demander un autre visa.

Dans tous les cas, il faut savoir que les conditions d’obtention d’un visa pour les USA changent sans cesse. Vous devez alors parcourir régulièrement les sites officiels de l’ambassade américaine ou du gouvernement des États-Unis pour avoir la certitude demander le bon visa. Si vous avez le moindre doute, il est vivement conseillé d’entrer en contact soit avec le consulat soit avec l’ambassade américaine.

Quels sont les motifs possibles de refus ?

Une demande de visa pour les USA peut faire l’objet d’un refus, conformément à la loi sur l’immigration et la nationalité. Et il peut également exister d’autres motifs.

Voici les différents motifs de refus possibles :

  • Votre santé est mauvaise ;
  • Vous avez des antécédents criminels ;
  • Vous êtes susceptible de porter atteinte à la sécurité intérieure ;
  • Vous avez des opinions publiques susceptibles de porter atteinte aux États-Unis ;
  • Vous êtes coupables d’actions illégales ;
  • Certains documents exigés n’ont pas été fournis ;
  • Il ne vous est pas possible de se voir accorder le type de visa demandé ;
  • Une précédente demande d’entrée aux USA avait déjà été refusée ;
  • Vous n’avez pas convaincu l’agent consulaire.

Il s’agit ici d’une liste non exhaustive des motifs de refus d’un visa pour les États-Unis. Dans tous les cas, une demande de visa pour les USA est toujours plus longue par rapport à une demande d’autorisation ESTA pour les États-Unis. Dans le premier cas, le délai peut s’étendre jusqu’à 1 mois. Pour une autorisation ESTA, il suffit parfois de quelques poignées de minutes pour être que vous soyez fixé.

Comment faire une demande de visa pour les États-Unis ?

Il existe un certain nombre de pièces à préparer avant de déposer une demande de visa pour les USA :

  • 2 photos d’identité récentes ;
  • Un passeport en cours de validité (au moins 6 mois à partir de la date prévue pour le départ) ;
  • Formulaire de demande de visa bien complété ;
  • Des pièces justificatives comme une attestation d’assurance maladie ainsi que des documents qui prouvent les activités que vous allez réaliser aux États-Unis (billets d’avion, programme du séjour, réservation d’hébergement, courrier de l’université, courrier d’un futur employeur…).

Lorsque vous soumettez vos dossiers dans le cadre d’une demande de visa pour les USA, vous devez fournir des renseignements sur votre personne et vos proches directs. Il vous est également exigé d’évoquer clairement la motivation de votre séjour aux États-Unis. Vous devez fournir des réponses exactes pour que tout se déroule bien et rapidement.

Si vous comptez réaliser une demande de visa non-immigrant pour un séjour aux USA, c’est le formulaire DS-60 qui vous convient, sachant que le remplissage s’effectue en ligne. Dès que vous avez complété puis transmis ce document, vous obtiendrez un rendez-vous pour une entrevue programmée au consulat ou à l’ambassade américaine. Il faut noter que les enfants jusqu’à 13 et les seniors ayant dépassé les 80 ans en sont dispensés.

Consignes pour les visiteurs de l’ambassade américaine

Le jour J de l’entrevue obligatoire à l’ambassade américaine, faites en sorte d’arriver sur les lieux aussi tôt que possible. En effet, il est possible que d’autres personnes soient également convoquées. Une fois sur place, vous pouvez rejoindre la queue et patienter jusqu’à ce que vous soyez appelé.

Les mesures de sécurité sont assez strictes et vous ferez l’objet de contrôles rigoureux semblables à ceux dispensés dans les aéroports. Le contenu de vos éventuels sacs sera notamment vérifié. Il est préférable d’éviter d’emporter avec vous tout appareil électronique (téléphone, laptop, tablette, clé USB, appareil photo…). L’inspection de ces objets peut être très longue et pourrait se répercuter sur la durée de votre entrevue.