L’agence exige maintenant que les employés portent une protection faciale

WASHINGTON – La TSA a annoncé aujourd’hui que ses employés doivent porter une protection faciale lors des contrôles aux points de contrôle.

La décision d’obliger les agents de la TSA à porter une protection faciale sera mise en œuvre dans les prochains jours. Il s’agit d’une mesure supplémentaire pour aider à minimiser la propagation du COVID-19 et à augmenter le niveau général de santé et de sécurité à l’intérieur de l’environnement de l’aéroport. Le port de lunettes de protection reste volontaire par le personnel de la TSA qui est en poste de dépistage actif.

«La TSA apporte ce changement pour protéger nos employés et nos voyageurs, car l’éloignement social ne peut pas toujours être maintenu dans le processus de filtrage.» a déclaré l’administrateur de la TSA, David Pekoske.

Les passagers sont encouragés à porter une protection faciale et les individus peuvent être invités à baisser momentanément leur couverture faciale à des fins de vérification d’identité, ou si l’équipement de contrôle déclenche une alarme. La TSA envisage de modifier son système de filtrage afin de minimiser davantage le risque et de limiter les interactions physiques au point de contrôle de sécurité. L’agence continuera de communiquer tout changement à l’expérience de dépistage au public voyageur au fur et à mesure que ces décisions seront prises.

La TSA suit les directives émises par les Centers for Disease Control and Prevention et la Occupational Safety and Health Administration concernant la protection des travailleurs. Il est rappelé aux voyageurs de suivre les directives de voyage et de prévention du Center for Disease Control and Prevention (CDC) concernant COVID-19.

Pour plus d’informations sur la réponse de la TSA au COVID-19 et sur les autres ajustements effectués par la TSA aux points de contrôle de sécurité, veuillez visiter tsa.gov/coronavirus .