Ça y est, vos valises sont prêtes, vos billets d’avion sont réservés, vous voilà prêt pour partir au pays de l’oncle Sam. Mais avez-vous pensé à votre autorisation de voyage ? En effet, le formulaire ESTA est une formalité obligatoire si vous partez aux États-Unis pour moins de 90 jours.

Pour voyager aux États-Unis, comme pour y transiter, l’exemption de visa est une formalité facile à accomplir réservée aux ressortissants des 37 pays autorisés.

Respectez les règles de l’ESTA pour voyager aux États-Unis sans encombre

Une fois sur place, aucun changement de statut ne pourra être effectué comme est le cas pour certains VISAS. Ainsi, vous avez l’obligation de quitter les USA avant l’expiration de votre ESTA. Bien entendu, l’ESTA ne peut en aucun cas déboucher sur une carte verte. Attention à bien respecter les obligations de l’ESTA.

Qui peut déposer une demande d’ESTA auprès des services de douanes américaines ?

Tout d’abord, l’ESTA étant une exemption de VISA, sachez que si vous possédez déjà un VISA en cours de validité, vous n’avez pas besoin d’ESTA. Vous pouvez vous rendre aux États-Unis avec votre VISA si le but de votre voyage correspond au type de VISA en cours de validité (par exemple, il serait risqué de se rendre aux USA pour faire du tourisme avec un VISA de stagiaire : les agents du poste d’immigration risquent d’être suspicieux et dans le pire des cas, risquent de ne pas vous laissez passer).

Vous devez faire une demande ESTA si vous remplissez les conditions suivantes :
— Vous n’avez pas de VISA en cours de validité
— Vous faites partie des 37 pays participants au programme ESTA (dont la France fait bien sûr parti)
— Votre voyage est un voyage touristique ou d’affaires (conférences, signature de contrat)
— Vous restez sur le territoire Américain pour une durée de 90 jours maximum ou bien vous transitez par les USA
— Votre passeport est en cours de validité au moment de votre entrée sur le territoire Américain
— Votre passeport est un passeport biométrique, électronique ou bien à lecture optique délivré après le 26 octobre 2005.

Si l’une de ces conditions ne s’applique pas à vous, vous n’êtes pas éligible à l’exemption de VISA et vous devrez faire une demande de VISA auprès des autorités américaines.

Les États-Unis sont très sévères et très stricts lorsqu’il s’agit de VISA. Par exemple, nous vous déconseillons très fortement de travailler aux Etats-Unis sans visa. Si vous êtes démasqué, vous risquez d’être définitivement interdit de vous rendre sur le sol américain. Si vous souhaitez faire un stage aux USA, faites un VISA J1 même si certaines sociétés vous proposent de venir travailler pour eux avec un ESTA.

Le VISA coûte cher à une entreprise, et certaines sociétés ne voulant pas débourser un centime vous demanderont de venir sans VISA en vous payant au noir. C’est très risqué, et nous vous conseillons bien sûr de refuser et de leur proposer de vous faire un VISA J1. Ce VISA leur coutera de l’argent, mais au moins vous partirez légalement, pour une durée plus longue (jusqu’à 24 mois) et vous serez couvert (assurance santé) pendant toute la durée de votre stage.

L’exception de visa ou ESTA ne concerne que les 37 pays participant dans le programme d’exemption de visa (Visa Waiver Program). Les ressortissants des autres pays doivent obligatoirement demander un visa pour entrer aux États Unis.

Les mineurs doivent également remplir un formulaire ESTA, peu importe leur âge. Pour entrer aux États-Unis, vos enfants doivent posséder leur propre autorisation de voyage en cour de validité.

En cas de transit par les USA, l’autorisation ESTA est obligatoire. Si vous ne pouvez l’obtenir, vous devrez faire une demande de VISA.

 

Vous aimerez aussi :

Renouvellement de l’ESTA formulaire

Faire qu’une seule demande ESTA pour toute la famille

Les enfants doivent-t-ils posséder une autorisation ESTA ?

QUEL NOM INDIQUER POUR UNE FEMME SUR SON FORMULAIRE ESTA?

L’ESTA permet de visiter les États-Unis sans visa