10 choses à savoir sur l’ESTA

Pour des raisons de contrôle, de sécurité et en vue d’élargir les bases de données biométriques à leurs services de renseignement, le gouvernement des États-Unis a développé depuis aout 2008 un système de renseignement appelé ESTA qui a été mise en vigueur le 12 janvier 2009.

L’ESTA (electronic system for travel authorization ou encore autorisation de voyage électronique) est un système qui consiste à remplir un formulaire de renseignement en ligne afin de pouvoir accéder au territoire américain. Le gouvernement américain souhaite faciliter la tâche aux ressortissants des pays pouvant bénéficier du système.

Il s’agit en fait d’une procédure de contrôle pour la consultation des données de bases biométriques des fichiers du FBI. Ainsi, au moins trois jours avant tout voyage vers les États-Unis dans le cadre d’exemption de visa, tout voyageur est prié de faire une demande pour obtenir une autorisation ESTA. Cependant, 10 choses importantes sont à savoir sur l’ESTA.

L’ESTA est un document essentiellement électronique et très simple à obtenir

C’est juste une autorisation de voyage vous permettant de prendre un vol ou un bateau pour les États-Unis. Vous avez cette autorisation après que le système finit de recueillir les informations biométriques qui ont été insérées en ligne lors de remplissage du formulaire.

Pendant le voyage vous montrez simplement votre passeport biométrique valide avec l’ESTA, car les agents de patrouille frontalière et de compagnie aérienne sont déjà au courant de votre statut d’autorisation. Bien que vous n’en aviez pas besoin, il est aussi possible d’imprimer le document. Ce n’est pas une mauvaise idée, ça pourrait vous aider dans de très rares situations.

Tout le monde doit avoir son ESTA en cas de voyage en famille. On peut même remplir le formulaire pour les enfants et les nouveau-nés. Il faut juste bien vérifier les informations à enregistrer dans le formulaire.

Vous n’avez pas besoin d’établir un plan de voyage avant de faire la demande. Cependant, seuls les ressortissants de pays qui participent au programme d’exemption de visa sont autorisés à faire la demande. Ces derniers n’ont pas à faire des procédures de demande de visas. Ils n’ont pas à obtenir un visa pour une durée de moins de 90 jours.

Procédure de demande d’ESTA

Pour la procédure, vous aurez à faire peu de formalités. En premier lieu, il faudra consulter le site officiel du gouvernement pour remplir le formulaire et répondre aux questions qui vous seront posées sur le site. Il y a possibilité de revenir faire des modifications en cas d’omission ou d’erreur.

Le coût de l’obtention de l’ESTA après la demande est dérisoire. Très souvent, les demandes reçoivent une réponse quelques instants après la demande. Dans ce cas, la demande est souvent approuvée.

Nous avons trois types de réponses :

  • Autorisation approuvée : cela signifie que tout est bon et vous pouvez partir. Vous aurez à la suite un numéro de confirmation dans votre boite électronique.
  • Autorisation en entente : cela peut être dû à la vérification de vos informations. Elle peut durer pendant trois jours avant d’être approuvée. Une fois approuvée, comme dans le cas précédent, vous aurez votre numéro de confirmation dans votre boite électronique.
  • Non autoriser : cela signifie que vous n’êtes pas autorisé à voyager avec l’ESTA vous allez devoir faire une demande de visa.

L’ESTA n’est pas à confondre au VISA

L’ESTA est un système automatique sur internet qui permet d’avoir une autorisation de voyager aux États-Unis en cas de non-détention du visa américain. Elle garantit au plus 90 jours de séjour sur le sol américain. Un visa serait nécessaire dans le cas où vous voudriez passer plus de 90 jours sur le territoire américain.

Peut-on travailler avec l’ESTA aux États-Unis ?

Pour travailler sur le territoire américain en tant qu’étranger, il faut avoir un visa de travail et l’ESTA ne peut remplacer ce dernier. Néanmoins, vous pouvez faire des voyages d’affaires, de transit ou participer aux réunions et à d’autres activités qui ne vous permettent pas de gagner de l’argent ou de vous faire des profits sur le sol américain.

L’ESTA a une possibilité d’utilisation pendant 2 ans

L’ESTA vous donne 180 jours de séjours en Amérique au cours d’une année que vous pourrez gérer comme vous le souhaiter. Plusieurs allers retours avec le même ESTA durant 2 ans sont possibles si le passeport associé à l’ESTA n’est pas expiré. Par contre, aucun séjour ne doit excéder la durée de validité de 90 jours.

Que se passera-t-il en cas de séjour de plus de 90 jours avec un ESTA sur le sol américain ?

Si vous séjournez plus de 90 jours aux États-Unis avec un ESTA, vous risquez d’être expulsé et interdit d’accès aux États-Unis pendant 10 ans. Selon le cas, l’interdiction pourrait être à vie. Il est important de vérifier la date d’expiration du visa sur les passeports. Vous pouvez également commander un billet d’avion aller-retour pour ne pas être surpris par la date.

Que faut-il faire en cas d’expiration de l’ESTA si on est en cours de séjour aux États-Unis

Une fois que l’ESTA était en cours de validité avant votre entrée aux États-Unis, vous n’aurez rien à craindre. Vous passerez normalement votre séjour sans problème. Attention à ne pas dépasser les 90 jours. Par contre, l’ESTA doit être renouvelé avant le prochain voyage.

Quand peut-on renouveler l’ESTA ?

L’ESTA doit être renouvelé si le passeport associé a été aussi renouvelé à cause de la mise à jour des informations que comporte ce dernier. En cas de changement de nationalité, d’identité ou de sexe par le demandeur, ce dernier est obligé de renouveler son ESTA même si l’ancien est toujours en cours de validité.

En cas de refus de l’ESTA, que faire ?

Dans la majorité des cas, les demandes d’ESTA sont approuvées, mais dans de très rares cas on assiste à des rejets. Si votre demande n’a pas été approuvée, il faut carrément faire une nouvelle demande ou faire une demande de visa à l’ambassade des États-Unis en France si on est ressortissant français.

La plateforme de l’ESTA donne des conseils d’orientation et de démarche à suivre pour l’obtention du visa. Voilà, pourquoi il faut toujours faire sa demande d’autorisation quelques semaines avant le jour pour le voyage aux États-Unis.

L’ESTA n’est pas une garantie d’accès au sol américain

Bien que l’ESTA soit valide et approuvé, les agents de sécurité frontalière ou de compagnie aérienne peuvent refuser l’accès au territoire. Cependant, la dernière décision revient aux autorités américaines chargées de l’immigration, des douanes et du contrôle des frontières. En effet, les fouilles sont autorisées par la sécurité intérieure.

L’ESTA est un système très efficace qui est utile pour les séjours de courte durée. Il force l’admiration d’autre état et organisation internationale. C’est dans cet élan que l’Union européenne veut aussi lancer son système. Ce dernier sera utilisé pour les ressortissants d’état tiers non soumis aux obligations de visa.

Ce système qui fait l’objet d’étude de la Commission européenne sera appelé ETIAS (European Travel Information and Authorisation system). Il est actuellement en phase expérimentale. L’ESTA ne fait pas l’unanimité dans le monde. Il a été critiqué par le G29 qui le considère en quelque sorte comme une mesure d’exclusion de la part des États-Unis d’Amérique.