L’ESTA pour les États-Unis

Depuis quelques années, les personnes souhaitant voyager aux États-Unis peuvent se dérober à la procédure fastidieuse d’obtention du visa américain. En lieu et place de cela, l’ESTA représente une alternative suggérant plusieurs avantages pour ceux qui y sont éligibles. En quoi consiste l’ESTA ? Quel est le profil requis pour y souscrire ? Comment faire pour s’en procurer ? Détails :

En quoi consiste l’ESTA?

L’ESTA : Electronic System for Travel Authorization est une autorisation électronique d’entrer sur le sol américain. Elle représente une belle alternative au visa d’entrée aux USA. L’ESTA se distingue de ce dernier par une procédure d’obtention fluide et un coût d’acquisition plus flexible.

Cette pièce est obligatoire pour ceux qui comptent entrer sur le sol américain et qui ne possèdent ni visa ni passeport américain. Par ailleurs, elle n’est nécessaire que pour les voyageurs qui empruntent un trafic aérien ou qui viennent en croisière.

Malheureusement, tout le monde n’y a pas droit. Seuls certains types de voyageurs peuvent prétendre à cette autorisation. Là encore, ils se doivent de remplir expressément des conditions fixées par les autorités américaines, pour pouvoir en bénéficier.

Lorsqu’elle est octroyée, l’ESTA possède une durée de validité de 2 ans. Durant cette période, le détenteur peut faire des entrées multiples sur le territoire américain, autant de fois qu’il souhaite.

Toutefois, elle peut expirer beaucoup plutôt si le passeport auquel elle est rattachée aussi atteint sa date d’invalidité. Pour cela, il est recommandé de refaire son passeport avant une demande ESTA si ce dernier est presque expiré.

Quelles sont les conditions pour être éligible à l’ESTA?

Être un citoyen de certains pays agréés par les USA

Le visa de visiteur, ESTA, découle du programme d’exemption de visa dénommé Visa Waiver Program. Ce programme initié par les États-Unis d’Amérique est conjointement signé par 37 nations. Il stipule que les ressortissants de pays inclus dans l’accord seront exemptés de visa pour entrer aux USA.

Les personnes éligibles pour l’ESTA sont donc celles qui voyagent dans le cadre du programme. Au nombre de ces pays, il y a la France et de nombreux pays de l’espace Schengen. Il faut noter que cette pièce n’est pas attribuée uniquement pour les adultes. Elle l’est également pour les enfants.

Partir pour raison de vacances d’affaires ou d’escale

Les USA catégorisent les personnes qui viennent sur leur territoire en fonction du motif du voyage. Ce n’est qu’à base de cela que ces dernières peuvent prétendre à un type de visa ou à un autre.

Ainsi, pour bénéficier de l’ESTA, il faut présenter l’un des motifs suivants : Tourisme ou Affaires. Le système électronique d’autorisation de voyage peut donc remplacer un visa touristique de court séjour. Cette autorisation est également valable pour les personnes qui transitent par les USA vers un autre pays de destination.

Faire une demande de voyage de court séjour

Cette autorisation de séjour sur le sol américain n’intègre que les courts séjours. Il ne peut donc remplacer un visa long séjour. Avec une ESTA, la durée de votre séjour aux USA ne peut excéder 90 jours maximum consécutifs.

Ce voyage inclut toute visite postérieure ou intermédiaire au Canada, aux îles Caraïbes ou au Mexique. En outre, le voyageur aura à prouver la durée du séjour. Il exhibera à cet effet, un billet d’avion aller-retour ou bien un billet de transit.

Ne pas présenter de risque pour la sécurité intérieure du pays

Le gouvernement américain passe au peigne fin toute demande d’entrée sur le sol américain. Ainsi, une autorisation de voyage ne saurait être accordée à toute personne de moralité douteuse. Elle ne peut être délivrée non plus à un voyageur représentant un risque à la sécurité intérieure de l’état.

Pour cela, les individus ayant visité certains pays « à risque » ne sont pas éligibles à l’ESTA. Ces pays mis en cause sont : Iran, Corée du Nord, Iraq, Soudan, Syrie, Somalie, Yémen et Libye. Sont également exclues, toute personne ayant déjà eu une fois ces nationalités.

Par ailleurs, le département de la sécurité intérieure américaine accorde une importance particulière à la compagnie utilisée pour voyager. Pour prétendre au visa électronique, le billet doit être acheté à une compagnie autorisée par les États-Unis d’Amérique.

Détenir un passeport valide biométrique ou à lecture optique

Ne peut être liée à une autorisation électronique de voyage aux USA, qu’un passeport biométrique ou à lecture optique. En plus, il faut nécessairement détenir un passeport en cours de validité.

Comment obtenir une autorisation ESTA?

Il existe une procédure bien fixe pour l’obtention d’un visa ESTA. Celle-ci se déroule exclusivement en ligne et s’avère être plus rapide et économique. Bien entendu, il faut se rassurer de réunir les conditions énumérées plus haut.

Effectuer une demande en ligne

Tout commence par le remplissage d’une demande en ligne. À cet effet, il faut se rendre sur le site officiel de l’ESTA. Il n’est donc plus question de faire des aller-retour à l’ambassade des États-Unis avant de voyager.

Une fois sur le site, il faut visualiser les conditions d’utilisation et les accepter. Il va falloir maintenant remplir le formulaire. Les informations demandées sont notamment :

  • Nom et prénom ;
  • Date et de ville de naissance ;
  • Numéro du passeport et pays de délivrance, etc.

En gros, il s’agit de renseignements clairs auxquels il faut répondre de façon précise. Quelques autres documents de voyage sont demandés et devront être joints au dossier.

Recommandation : Il est préconisé de remplir les demandes de voyage ESTA avec des informations réelles et claires. En effet, lors du traitement du dossier, toutes ces informations passent au peigne fin. Dès qu’une supercherie est détectée, les sanctions peuvent être très lourdes. Elles peuvent même aller à l’interdiction formelle de prétendre à une nouvelle autorisation de voyage.

Payer les frais du traitement des dossiers

Lorsque la demande est dûment remplie, l’étape suivante consiste à payer les frais de traitement de dossiers. Ils se payent uniquement en ligne par cartes bancaires. Les cartes acceptées sont entre autres : MasterCard, PayPal, Carte Visa, BanContact ou American Express.

Les frais prélevés permettent de payer les fonctionnaires du service de délivrance de l’ESTA. Une partie aide à entretenir et à faire la mise à jour régulière du site de l’ESTA.

Attendre la réponse à la requête

L’ESTA se différencie du visa par une procédure extrêmement fluidifiée. La réponse au traitement de dossier est donc très rapide. Celle-ci peut se faire quelques heures seulement après le dépôt de la demande.

Toutefois, le traitement peut prendre plus de 24 h, 48 h, mais n’excède pas 72 heures. Dès qu’il est fini, la réponse est systématiquement envoyée à la boite mail du soumissionnaire. Elle est soit positive, soit négative.

Il est donc recommandé que la requête de voyage soit faite au moins 3 jours avant la date de départ.

Que faire si l’on ne reçoit aucun mail de réponse?

Il faut noter que des fois, on constate une absence de réponse à la requête. Si 72 heures passées, il n’y a aucun retour, trois éventualités sont alors envisageables.

La première c’est que la réponse est peut-être coincée dans la boite des courriers indésirables. La deuxième, c’est que la procédure ne serait pas allée à son terme. Souvent, dans ces cas, c’est que le paiement n’a pas été validé. La troisième peut être due au fait que l’adresse mail ait été mal renseignée.

Pourquoi la demande à l’ESTA pourrait-elle être refusée?

La soumission à l’ESTA peut être rejetée pour cause de non-conformité au profil exigé tel que décrit précédemment. Elle pourrait être non autorisée aussi à cause d’une erreur commise lors du remplissage du formulaire.

Puisque la cause du refus n’est pas signalée dans la réponse, il faudra alors faire une nouvelle demande. Il faut maintenant prendre le soin de vérifier de façon rigoureuse la conformité des informations insérées. Si après toutes ces précautions, la requête est toujours rejetée, il faudrait peut-être oublier cette alternative. Demander un visa pour voyager serait maintenant la meilleure chose à faire.