Lorsque vous vous arrêtez aux États-Unis pour une escale avant de poursuivre votre voyage vers une autre destination, vous devez obtenir une autorisation ESTA Etats-Unis bien précise. Vous devez faire cette demande d’autorisation de voyage au plus tard 72 heures avant la date à laquelle vous avez prévu de voyager.

 

Toutefois, si vous pouvez le faire plus tôt, ce serait encore mieux. Votre ESTA de transit est obligatoire si vous souhaitez transiter par les USA pour vous rendre au Canada, au Mexique, en Polynésie, aux Antilles, ou vers toute autre destination. Tout comme l’ESTA habituel, l’autorisation de voyage en transit s’adresse uniquement aux ressortissants de pays participant au programme d’exemption de visa.

 

L’ESTA est-il obligatoire pour une escale aux USA

La mise en place de l’Electronic System for Travel Authorization a pour but de réduire autant que faire se peut, les éventuelles menaces à la sécurité intérieure des États-Unis d’Amérique.

 

De ce fait, quel que soit le but du voyage, qu’il s’agisse d’une simple visite touristique ou d’un voyage d’affaires, tout voyageur désireux de faire une escale aux USA doit faire une demande d’ESTA transit, tant qu’il reste un ressortissant de l’un des 38 pays membres du Programme d’exemption de visa ou Visa Waiver Program (VWP).

 

Ainsi donc, si vous êtes un citoyen de l’un de ces pays et vous souhaitez vous arrêter brièvement aux USA avant de poursuivre votre voyage, il n’est pas nécessaire de faire une demande de visa. Un simple ESTA de transit suffira à vous autoriser l’entrée sur le sol américain par voie aérienne ou maritime.

 

Même si à la base l’autorisation ESTA concerne les personnes désireuses de séjourner sur le sol américain pour une durée de 90 jours maximum, elle permet tout de même aux autorités américaines, de vérifier l’identité de tout étranger entrant aux États-Unis, même s’il s’agit d’un simple transit.

 

De ce fait, tous les passagers à bord d’un avion ou d’un bateau pour les États-Unis doivent être en possession de leur document ESTA valide, au moment de quitter leurs pays. Toutefois, si vous voyagez par voie terrestre en partant par exemple du Canada ou du Mexique, et transitez par les USA, une autorisation de transit n’est alors pas requise.

 

Aussi, vous devez vous assurer de voyager à bord d’un transporteur agréé par le Programme d’exemption de Visa. En fait, l’obtention de l’autorisation ESTA ne vous garantit pas l’entrée aux États-Unis. Votre avion ou votre bateau doit donc être à même de vous transporter à nouveau au cas où les autorités douanières américaines ne vous laisseraient pas passer. Vous trouverez sur Internet la liste des transporteurs autorisés à transporter les personnes voyageant via le système automatisé de voyage ESTA.

 

Comment obtenir un ESTA pour un transit aux États-Unis ?

Pour demander une autorisation de voyage électronique, vous devez vous rendre sur le site officiel directement géré par les autorités américaines. Il est fortement conseillé de choisir le véritable site du gouvernement américain, pour être sûr d’une prise en charge effective, et pour éviter de vous faire duper.

 

Les questions initiales concernent votre identification. La première page est réservée aux informations du demandeur, que vous devez renseigner exactement telles qu’elles sont écrites sur votre passeport valide. Vous pouvez ensuite passer à la page suivante.

 

La prochaine page est dédiée aux informations du voyage. Ici, vous devez veiller à donner la réponse adaptée dans la mesure où il s’agit d’une escale aux États-Unis. La première question est donc de savoir si votre voyage aux États-Unis est un transit vers un autre pays. Vous y répondrez donc par l’affirmative.

 

Le reste du formulaire devra être rempli comme une demande d’ESTA classique. Une fois la procédure terminée, vous devez régler les frais qui s’élèvent à 14 $. Si le montant demandé est supérieur, cela signifie simplement que vous n’êtes pas sur le site officiel.

 

Notez que votre ESTA États-Unis de transit est également rattaché à votre passeport biométrique. Vous devez donc renseigner le numéro de passeport en cours de validité. À défaut du passeport électronique, vous devez avoir un passeport lisible à la machine.

 

À l’expiration de votre passeport, vous devez à nouveau remplir le formulaire de demande ESTA et suivre les formalités pour l’obtention d’une nouvelle autorisation vous permettant de transiter aux États-Unis lorsque vous voyagez.

 

Le distinguo entre l’ESTA de transit et l’ESTA de séjour

Le visa ESTA classique vous permet non seulement de séjourner aux États-Unis, mais aussi d’en sortir pour vous rendre au Mexique, au Canada ou sur une île voisine. Par contre, l’ESTA de transit ne vous autorise pas à sortir du territoire américain.

 

En fait, avec ce type d’autorisation précise, vous n’avez pas le droit de passer une nuit sur le territoire américain. Si lors du remplissage de votre formulaire ESTA, vous pensez devoir passer plus de 24 heures aux USA, ou vous rendre d’abord dans un pays ou une île à proximité, vous devez alors répondre « Non » à la question « Votre voyage aux États-Unis est-il un transit vers un autre pays ».

 

Notez donc que si avec l’ESTA de séjour, vous pouvez passer jusqu’à 90 jours aux États-Unis, l’ESTA de transit quant à lui ne vous autorise pas à y passer même une seule nuit. Au cas contraire, votre entrée sur le territoire américain n’est plus du tout un transit.

 

L’ESTA de transit peut-il être utilisé à plusieurs reprises

La durée de validité de L’ESTA de transit est de deux ans, de même que celle de l’ESTA de séjour. Tant que votre autorisation de voyage électronique reste valide, vous pouvez l’utiliser autant de fois que vous le souhaitez pour des entrées multiples aux États-Unis. Ceci pour transiter vers votre destination finale.

 

Notez bien que si un ESTA conventionnel peut être utilisé à la fois pour un séjour aux USA et pour une escale avant de poursuivre votre voyage, l’ESTA États-Unis transit, ne peut être utilisé que dans ce seul et unique but. Vous ne pouvez donc pas vous en servir pour passer du temps sur le sol américain.