Quelle est la différence  entre ESTA et ETIAS ?

À l’instar d’autres pays du monde, les USA requièrent aux voyageurs internationaux une autorisation pour entrer sur leur territoire.

Visa, autorisation temporaire ou carte de séjour, découvrez le programme mis en place par les États-Unis ainsi que celui élaboré par l’Union Européenne dans cet article qui traite les différences entre l’ESTA Etats-Unis et l’ETIAS. 

 

Ce qu’il faut savoir sur l’ESTA

Electronic System for Travel Authorization, l’ESTA, ou en français le Système électronique d’autorisation de voyage, est un système de renseignement utilisé par les USA dans le cadre du programme d’exemption de visa dédié à certains pays membres.

Il s’agit du Visa Waver Program, ou programme d’exemption de visa, qui fait bénéficier quelques citoyens issus de pays membres et ayant signé le programme, d’une dispense de visa pour entrer le sol américain.

Le programme inclut actuellement 38 pays, dont la France fait partie, et permet aux voyageurs d’avoir une autorisation de visiter les USA pendant une durée de 90 jours, et ce à travers une demande faite en ligne.

La demande d’ESTA s’effectue exclusivement via l’internet et épargne le voyageur des formalités laborieuses relatives au visa ainsi que le délai d’attente moyennement long.

En effet, il suffit de répondre à quelques conditions et de remplir un formulaire en ligne avec les documents nécessaires pour se voir octroyer son approbation de visiter les USA.

Les réponses sont rapides, voire immédiate, et ne prennent que quelques minutes. Si l’autorisation est accordée, votre voyage est autorisé et vous n’aurez qu’à imprimer le formulaire avec la mention « Autorisation Approuvée ».

Si le voyage est non autorisé, vous devez solliciter un visa de séjour temporaire auprès de l’ambassade américaine dans votre pays avant de vous rendre aux USA.

L’ESTA présente un outil avantageux qui facilite les formalités d’entrée tout en renforçant la sécurité sur le territoire américain grâce à une présélection des voyageurs.

La validité de l’ESTA est de deux ans ou bien jusqu’à l’expiration du passeport du voyageur.

 

Qu’est-ce que l’ESTIA ?

Tout comme les USA, d’autres nations ont mis en place un programme de contrôle des flux des voyageurs comme l’Australie ou la République de Chine qui propose de remplir en ligne la carte d’arrivée dans le but de simplifier les démarches lors de l’arrivée au poste frontière.

Actuellement, la Commission européenne étudie également la possibilité d’instaurer un système équivalent.

Ce système appelé European Travel Information and Autorisation Système, ou ETIAS, a pour objectif de permettre aux ressortissants d’États non soumis aux obligations de visas de bénéficier d’une autorisation temporaire de voyage pour entrer dans l’espace Schengen.

L’ETIAS est un système entièrement électronique qui suivra les voyageurs des pays n’ayant pas besoin de visa pour visiter les États dans la zone Schengen. Il doit fonctionner à partir de 2021 et permettre de séjourner dans ces États pour une durée inférieure à 90 jours.

L’ETIAS ressemble à l’ESTA dans sa finalité commerciale et touristique. Il permettra de contrôler les entrées des touristes et des voyageurs d’affaires et de renforcer la sécurité tout en simplifiant les procédures relatives aux passages des visiteurs dans cet espace.

Les personnes pourront également visiter les pays Schengen pour des raisons médicales ou lors d’une escale ou d’un transit. La validité de l’ESTA est de trois ans.

Il devrait être obligatoire pour tous les pays ne nécessitant pas un visa d’entrée dans la zone Schengen, notamment les 22 pays de l’UE ainsi que la Norvège, l’Islande, le Vatican, Monaco et San Marin et la Suisse et Liechtenstein.

 

Comprendre la différence l’UE et le Schengen

Pour pouvoir appréhender l’utilité et le fonctionnement de l’ETIAS, il est judicieux de mettre l’accent sur la différence entre l’Union Européenne et le Schengen.

Sur le plan géopolitique, l’Europe est un ensemble décrit comme un continent à part entière et composé de plusieurs pays, dont 28 sont membres de l’Union Européenne.

L’UE est une organisation politique et économique mise en place entre quelques pays d’Europe et qui regroupe des États membres. C’est une organisation qui met en œuvre des politiques communes et possède ses propres institutions.

L’UE repose sur la liberté de circulation des biens, des capitaux, des services et des individus entre ses États membres.

Concernant le Schengen, il s’agit d’une zone au sein de laquelle les personnes peuvent voyager sans contrôle d’identité.

C’est un espace sans frontières intérieures et où les contrôles systématiques ont été abolis pour que les citoyens des pays membres de l’espace puissent traverser librement les frontières et se rendre d’un État à un autre.

L’espace Schengen permet de voyager librement dans la zone où les pays Schengen ont des règlements frontaliers communs. Toutefois, le voyageur ne doit pas dépasser une certaine durée et rester longtemps, le cas échéant, une autorisation préalable est requise. 

La libre circulation des personnes fait partie des fondements de l’UE, mais certains pays de l’UE ont décidé de ne pas participer à l’espace Schengen. D’autres, par ailleurs, ont rejoint l’espace sans être membre de l’UE.

L’espace Schengen ne recoupe donc pas exactement celui de l’UE. D’ailleurs, quatre pays en dehors de l’union ont rejoint l’espace alors que six pays de l’UE ont refusé de s’y associer.

Cette possibilité est offerte par les accords de Schengen, d’autant plus que lors des dernières années, et à cause des menaces terroristes, les pays tendent à rétablir le contrôle de leurs frontières.

En effet, plusieurs pays, comme la France, font face à des pressions migratoires et des menaces qui peuvent toucher la sécurité et l’ordre public, d’où cette prise de décision de contrôler les entrées à leur territoire.

 

Pourquoi passer par l’ETIAS ?

Semblablement à l’ESTA, l’ETIAS vise à renforcer la sécurité dans l’espace Schengen et à améliorer le contrôle des visiteurs avant leur arrivée dans la région. Le système élaboré permettra de déterminer si le citoyen pourra entrer ou non dans la zone, et ce à travers un processus électronique.

Passer par l’ETIAS favorise une réduction des problèmes liés à la sécurité et du danger relatif à l’immigration de personnes douteuses, de ce à travers la mise en place d’un système d’information.

Ce processus de collecte de données servira à savoir si un visiteur a le droit d’entrer avant même qu’il n’arrive à l’espace Schengen. Il pourra détecter si la personne présente une menace pour la sécurité des pays adhérents l’espace et pourra rejeter sa demande d’entrée, ce qui constitue un contrôle en plus à l’intérieur des frontières de l’UE.

Outre l’aide à la détection du terrorisme et la réduction de risque lié aux crimes en empêchant des migrations contraires au règlement, l’ETIAS renforcera la politique de libération et la circulation des personnes au sein de l’UE.

Du côté du voyageur, l’ETIAS présente des avantages, notamment une minimisation du temps passé lors des procédures et demandes et rendra les formalités de voyage moins coûteuses ou pénibles.

 

Comment fonctionne l’ETIAS ?

L’ETIAS est un système mis en place pour faire gagner les candidats souhaitant voyager dans l’espace Schengen du temps et améliorer le contrôle des passagers. Son utilisation sera simplifiée et se fera via internet, en remplissant un formulaire de demande en ligne.

Vous n’aurez plus à passer par de la paperasse. Le formulaire devrait être simple et rapide à remplir. Des données vous seront demandées, à savoir vos informations biométriques, votre citoyenneté, votre niveau éducatif et expérience professionnelle, vos antécédents ou éventuels voyages et admissibilité…

Après avoir rempli les champs requis, vous devez payer des frais puis soumettre votre demande. Le système vérifie l’éligibilité, les facteurs de risque et si les données que vous avez saisies sont correctes puis vous aurez une réponse favorable si vous êtes admissible.

Le cas contraire, le traitement se fera de manière manuelle et durera environ 4 jours.