Si vous êtes un voyageur à destination des USA, vous savez parfaitement qu’il vous faut un visa ou une ESTA (autorisation de voyage).

Posséder un visa officiel, délivré de l’ambassade américaine, ou un document ESTA, obtenue en ligne via le dispositif mis en place par les USA, est une nécessité avant votre départ.

Cependant, vous vous posez certainement la question sur l’obligation de disposer de ces documents dans le cadre d’une escale ou d’un transit.

Faut-il aussi avoir une autorisation de voyage pour faire une escale aux USA, même si les États-Unis ne sont pas le pays que vous comptez visiter mais un passage vers votre destination finale ?

Plus de détails sur ce qu’il faut faire en cas d’escale ou de transit par les USA et les documents officiels qu’il faut fournir.

Informations sur le dispositif ESTA

L’ESTA est un système électronique mis en place par le gouvernement américain dans le cadre l’ESTA visa. Ce programme dispense les ressortissants de quelques pays membres de l’obligation d’avoir un visa classique pour partir en direction des USA.

Grâce à ce programme, le ressortissant du pays éligible peut voyager aux États-Unis avec une autorisation de voyage qu’il peut avoir en ligne après avoir rempli les conditions nécessaires et répondu à un questionnaire disponible sur notre site Web.

De ce fait, le voyageur n’aura pas à passer par la procédure de demande de visa qui est généralement plus longue et requiert un entretien physique avec un agent du consulat.

Avec ce nouveau programme applicable depuis 2009, le voyageur pourra partir avec une autorisation qu’il obtient tout en ligne. Le programme compte jusqu’à présent 38 membres dont la majorité des pays européens.

Le dispositif ESTA permet ainsi de simplifier les formalités d’entrée aux États-Unis et renforce la sécurité intérieure du pays à travers une sélection des voyageurs avant même qu’ils arrivent à l’aéroport américain.

Cette tentative entre dans le cadre du renforcement des mesures sécuritaires établies après les attentats du 11 septembre et qui ciblent une diminution de risque de danger au niveau des aéroports américains.

À qui s’adresse l’ESTA ?

L’ESTA permet un séjour d’une durée maximale de 90 jours. Il est dédié aux touristes qui souhaitent visiter le pays et aux voyageurs d’affaires qui partent dans un cadre professionnel pour rencontrer des actionnaires ou participer à des meetings, des conférences, des séminaires…

Les personnes voyageant dans le but d’améliorer ou de perfectionner leur anglais peuvent aussi partir pour un séjour linguistique aux USA avec une autorisation ESTA, à condition que les cours proposés ne dépassent pas un volume horaire de 18 heures par semaine.

Les personnes qui veulent aussi suivre un traitement médical aux USA peuvent voyager avec un ESTA Etats-Unis.

Cependant, l’autorisation ESTA ne couvre pas les voyages de longue durée, d’études, de travail ou pour résider de façon permanente. En effet, si vous voulez continuer vos études supérieures ou suivre un cycle long, ou encore exercer une fonction sur le sol américain, vous devez solliciter un visa en fonction de votre besoin.

Les USA proposent une multitude de visas selon le profil du voyageur, la durée de son séjour et l’objectif de son voyage. L’obtention d’un visa passe par le consulat après avoir déposé un certain nombre de documents et effectuer une interview physique sur place.

Faut-il l’ESTA pour une escale

Comme expliqué, l’ESTA formulaire est destiné aux voyageurs de tourismes ou professionnels dans le cadre du programme de dispense de visa. L’autorisation permet un séjour maximal de 3 mois.

En outre, l’ESTA est accordé, non seulement pour les voyages touristiques ou d’affaires, mais aussi pour les transits et les escales par les USA. En effet, pour pouvoir partir en direction des États-Unis et prendre un vol, vous devez être muni d’une autorisation de voyage.

Sans cette autorisation, le voyageur ne pourra pas quitter l’aéroport de départ. Les USA exigent ce genre de document même pour un simple passage sur leur territoire.

Si votre avion fait une escale aux USA pour se recharger en carburant ou pour prendre et déposer des voyageurs, et même si vous ne quittez pas l’appareil, vous devez avoir une autorisation de voyage pour partir en direction des USA.

De plus, vu qu’un transit ou une escale ne surpasse pas la durée accordée dans le cadre de l’ESTA (90 jours), le voyageur qui veut transiter par les USA peut partir avec une autorisation ESTA.

C’est une solution à adopter si vous songez partir pour une éventuelle destination et que vous voulez faire une escale aux USA, et pourquoi ne pas visiter le pays le temps de votre passage.

L’ESTA semble une alternative intéressante d’autant plus que vous ne pouvez pas prendre un avion en direction des USA, même pour quelques heures, sans avoir un visa ou une autorisation de voyage.

Faire la demande ESTA pour une escale

Comme expliqué, vous ne pouvez pas partir aux USA sans ESTA même pour une simple escale.

D’ailleurs, la compagnie aérienne ou maritime avec laquelle vous voyagez refusera votre embarquement au bord de son bateau ou avions si vous ne disposez pas d’ESTA.

Pour faire une demande ESTA dans le cadre d’une escale, vous devez suivre les mêmes étapes que pour un séjour ordinaire.

Vous devez remplir le formulaire, payer les frais de traitement du dossier puis attendre une réponse de la part des autorités américaines.

En répondant au formulaire ESTA, vous trouverez des questions relatives à votre voyage, la durée du séjour ainsi que les objectifs de votre voyage aux USA.

Dans le cas d’une escale, vous trouverez une case relative à cette option et qui indique que vous partez vers une autre destination finale et qu’il ne s’agit que d’un transit par le territoire américain.

Peut-on utiliser le même ESTA pour une escale ?

L’autorisation ESTA a une durée de validité de deux ans durant laquelle vous avez le droit d’effectuer plusieurs voyages.

Un ESTA encore valide vous autorise un autre voyage à destination des USA. Cette règle s’applique également aux escales.

Si la date de validité de votre document ESTA n’a pas touché à sa fin et qu’il vous reste encore du temps pour réaliser un autre voyage ou une escale, vous pouvez parfaitement partir avec le même ESTA.

Faite attention que la durée de validité couvre votre escale pour l’aller et le retour, si vous comptez transiter encore une fois par les USA lorsque vous rentriez à votre pays de départ. La validité doit couvrir ces deux dates.

Dans le cas où votre demande d’ESTA a été refusée, cela signifie que les autorités américaines refusent que vous transitiez par leur territoire. Vous devez donc attendre 10 jours pour refaire une autre demande en ligne ou vous adresse au consulat américain dans votre pays.