Le voyage à l’étranger et précisément sur le sol américain oblige les voyageurs à procéder à une demande de visa conformément aux lois et dispositions prévues à cet effet. Cependant, il existe une catégorie de personnes qui peuvent prétendre se rendre aux États-Unis sans faire la demande d’un visa traditionnel. Ainsi, le programme d’exemption de visa, par le biais de l’ESTA, permet aux ressortissants de certains pays de planifier leur voyage. Toutefois, certaines questions se posent tant à la durée de validité de ce document et d’autres situations particulières comme l’expiration pendant le séjour. Dans ces conditions, le voyageur se demande s’il y a une possibilité de faire le renouvellement de l’ESTA pendant qu’il est aux États-Unis. Le présent article s’attèlera à apporter des réponses à ces interrogations.

Pendant combien de temps l’ESTA est-il valide?

Le système électronique d’autorisation de voyage (ESTA) a été mis en place par le département de la sécurité intérieure dans le but de sécuriser les frontières. Une fois le dépôt de dossier effectué, l’ESTA est accordé aux voyageurs. Il est ensuite possible d’obtenir une carte de séjour et de s’en servir pour une période de 2 ans. Cette carte de séjour temporaire qu’est l’ESTA USA vous parvient par courrier électronique et est adressée par les autorités américaines. De ce fait, les deux années de validité impliquent que les informations renseignées par le voyageur sont restées fixes. Ainsi, un quelconque changement de statut du bénéficiaire met automatiquement fin à l’ESTA.

Pendant deux années, les ressortissants étrangers d’un des pays membres ayant signé la convention du Visa Waiver Program peuvent se rendre plusieurs fois aux USA. L’unique condition est qu’aucun changement aussi mineur qu’il soit ne doit s’opérer. Par exemple, un passeport modifié entraine automatiquement une demande de renouvellement de l’ESTA. Il en est de même pour les données personnelles du bénéficiaire comme la situation matrimoniale, ou tout autre aspect qui occasionnerait une nouvelle étude de dossier. Le numéro du passeport est l’une de ces données qui doivent rester inchangées.

Néanmoins, il existe quelques exceptions à la règle des changements proscrits, il s’agit du changement d’adresse du bénéficiaire ou de son état civil. Aussi, la durée de validité de l’ESTA ne peut être en aucun cas considérée comme celle du voyage aux États-Unis. En effet, il vous est possible de voyager même si l’autorisation de voyage prend en compte la date de départ, mais pas celle de retour. C’est le rôle de compagnie aérienne ou maritime mandatée par le gouvernement américain de procéder à la vérification de tous ces aspects.

Si au moment de la vérification de la validité effectuée par la compagnie de voyage, votre titre de séjour est expiré ; celui-ci ne peut vous empêcher d’embarquer. Dans ce cas, il est possible de vous rendre aux États-Unis même si la date de votre retour excède la période validité de votre ESTA.

À quel moment procéder au renouvellement de l’ESTA?

Plus haut, il a été mentionné que l’ESTA pour les Etats-Unis est un document qui exempte le voyageur du visa traditionnel, et des longues procédures pour se rendre en Amérique. Aussi, par rapport à sa durée de validité, il est dit qu’il court sur une période de deux ans consécutifs. Toutefois, pour un renouvellement de l’autorisation de voyage, il ne s’agit pas d’une procédure automatique. En effet, il faut faire une nouvelle demande si tant est que le bénéficiaire désire retourner aux États-Unis.

A priori, il existe des situations qui contraignent le voyageur à procéder à un renouvellement de l’ESTA en dehors de l’expiration de ce dernier. L’un des motifs valables pour un renouvellement d’ESTA est le changement de données sensibles comme le numéro du passeport biométrique. Aussi, le changement d’une réponse à une question posée dans le cadre de l’octroi de l’ESTA entraine une procédure de renouvellement. Il est donc important de bien vérifier les informations avant de les valider.

Quelles dispositions prendre en cas d’expiration de L’ESTA pendant le séjour?

Une chose est claire, l’expiration d’un visa électronique lors de votre séjour en Amérique, n’entraine pas son renouvellement automatique. En effet, comme il a été mentionné plus haut, seule la date de départ par rapport à la validité de l’ESTA importe. Il n’est donc pas nécessaire pour les autorités américaines de savoir quand vous retournez au pays, avant de vous délivrer l’autorisation.

C’est ainsi que le voyageur est autorisé à rester sur le sol américain malgré le fait que son ESTA Visa ait expiré. Libre à lui d’en faire une nouvelle demande, une fois retournée chez lui. Cependant, ceci n’est pas nécessaire si le bénéficiaire n’envisage plus de repartir en Amérique. Il est plus qu’évident qu’un ESTA expiré ne peut plus servir pour voyager aux USA. Ainsi, une fois de retour chez lui le voyageur prend rendez-vous avec les personnes compétentes. Il remplit à nouveau le formulaire, et fait la demande expresse du visa électronique.

Un renouvellement de l’ESTA implique un octroi d’une durée supplémentaire de deux ans pour en jouir.

Quel processus pour l’obtention d’un nouvel ESTA?

Dans le cadre d’un nouveau déplacement vers les USA, le renouvellement de l’ESTA occasionne de nouvelles démarches administratives. Ainsi, comme la première fois, le ressortissant étranger procède de la façon suivante :

  • Le remplissage du formulaire ESTA en ligne est le premier acte ;
  • Ensuite, ce dernier devra répondre à toutes les questions qui lui seront posées, en toute clarté ;
  • Et les frais relatifs au traitement du dossier doivent être à nouveau payés. Les moyens de paiement autorisés sont les paiements électroniques comme PayPal.

En effet, le gouvernement américain ne garde aucune trace d’anciennes procédures dans le cadre de l’ESTA. Ceci contraint le demandeur d’une formule d’exemption de visa à la soumission de toutes les pièces justificatives nécessaires.

Comment gérer une escale ou un transit?

Il a été invoqué à plusieurs reprises que l’ESTA doit être encore valide lorsque le voyageur foule le sol américain. Cependant, la même exigence n’est pas faite pour son retour. Aussi, dans le cadre d’une escale ou d’un transit, cette règle ne s’applique pas. En effet, l’autorisation ESTA vous permet de faire des escales dans des pays comme le Canada, le Mexique, ou des îles américaines.

D’un autre côté, il est impératif que la validité de l’ESTA couvre toute la période pendant laquelle vous ferez des escales. Ainsi, pendant que vous êtes en voyage dans un pays, et que vous retournez chez vous avec un transit obligatoire aux USA, votre ESTA doit être valide. Autrement, il vous sera impossible d’embarquer dans l’avion ou le bateau qui vous ramèneront chez vous.

Lorsque la destination de votre voyage implique que vous passiez par les USA, aussi bien à l’aller qu’au retour, vérifiez que les deux passages sont pris en charge. Autrement, il serait possible de transiter par les États-Unis à l’aller, mais vous risquez d’être retenu au retour. Ces règles s’appliquent à tous, et ce peu importe le fait que vous ne descendiez pas de l’avion. Le simple fait que ce dernier s’arrête dans un aéroport américain pour s’approvisionner en carburant vous compromet.

Aux yeux de la loi américaine, passer par un aéroport américain sans une demande d’autorisation valide, constitue une violation. Pour éviter un tel désagrément, il est vivement conseillé aux voyageurs de faire une nouvelle demande qui pourra couvrir toute la période de leur long séjour. Ceci doit être fait, même si les jours restants sur l’ancien ESTA seront perdus.