Qu’elle soit terrestre, maritime ou aérienne, l’entrée sur le territoire américain est conditionnée à une possession de visa valide. Il peut s’agir du visa classique américain ou du visa ESTA USA pour les ressortissants de certains pays et dans certaines conditions. Chaque type de visa possède différentes spécificités et formalités d’obtention. L’autorisation de voyage électronique ESTA est réputée pour être très facile à obtenir. Malheureusement, celle-ci n’est pas disponible pour tous et il faudrait dans plusieurs cas se diriger vers l’option classique. Il s’avère alors judicieux de savoir quand faire une demande de visa au lieu de l’ESTA.

Les spécificités de l’ESTA

Pour passer l’immigration américaine et accéder au sol américain, il est indispensable de posséder quelques pièces importantes. Il s’agit essentiellement du passeport en cours de validité et du titre de séjour ou visa. L’ESTA USA n’est pas en réalité un visa, mais plutôt une autorisation de voyage électronique qui dispense du visa. Il est issu de l’electronic system mise en place par le programme d’exemption de visa.

Les citoyens et ressortissants des pays membres dudit programme sont les seuls éligibles à demander un E.-visa ESTA. La demande de visa ESTA se fait en ligne à travers le site officiel dédié par l’immigration américaine. Aucune visite n’étant effectuée dans ce cas aux services consulaires, le processus est beaucoup plus aisé. La demande d’autorisation ESTA soumise reçoit une réponse en 72 heures maximum.

Il peut s’agir d’un refus ou d’une validation qui permettra d’effectuer le voyage aux USA. Pour y arriver, il faudrait déjà satisfaire les critères d’admissibilité à l’autorisation. Outre la nécessité d’être un ressortissant de pays du programme d’accord, il faut également :

  • Posséder un passeport biométrique ou électronique délivré par un pays du programme et possédant une validité de 9 mois minimum ;
  • Avoir comme motif de voyage le tourisme, les affaires ou une visite de famille ;
  • Avoir une durée de séjour inférieure ou égale à 90 jours ;
  • Disposer d’un billet de transport aller-retour et d’un reçu de réservation d’hôtel ;
  • Posséder une preuve disponibilité de fonds financiers importants pour survivre aux USA ;
  • Ne pas avoir séjourné ou posséder des origines d’un des pays considérés comme bastion du terrorisme (Syrie, Soudan, Iran, Irak, Yémen, Somalie).

Les travailleurs d’organisation internationale et les armées sont toutefois exemptés de cette dernière condition. Le visa ESTA permet en effet un séjour au pays de l’oncle Sam de 90 jours maximum. Son cours de validité étant de deux ans, plusieurs voyages de très courtes durées peuvent être effectués aux USA durant la validité. Il faudrait dans ce cas que le cumul des durées de séjours donne toujours moins de 90 jours.

La demande de l’ESTA Etats Unis se faisant en ligne, consiste essentiellement à obtenir et à remplir le formulaire dédié. Ce dernier comporte des demandes d’informations de civilité à renseigner et des questions d’admissibilité auxquelles répondre. Il faudrait aussi payer le tarif de la demande par carte bancaire et envoyer d’éventuelles pièces justificatives pour solidifier le dossier.

L’analyse des différents renseignements fournis permet aux autorités américaines de valider ou d’invalider la demande. Le système est assez simple, rapide et peu onéreux, mais il faudrait avoir sa demande validée pour en bénéficier. Dans le cas contraire, le recours au visa classique est effectué, et ceci dans plusieurs conditions.

Quand demander un visa classique américain ?

Le visa est obligatoire pour toute entrée sur le territoire américain, quel que soit le motif ou l’urgence du voyage. Ce document officiel est généralement obtenu auprès de l’ambassade ou du consulat du pays à visiter. N’étant pas un ressortissant de pays membres du programme d’exemption de visa, la seule option possible est la demande de visa classique.

Cette alternative est aussi valable pour les citoyens des États du programme ne remplissant pas la totalité des conditions de l’ESTA. Bien que la présente option soit plus tracassante, elle reste le choix de base pour obtenir une autorisation de voyage. En effet, même les personnes éligibles à l’ESTA peuvent demander le visa classique. Il n’existe pas d’exemption dans ce cas et tout le monde peut en principe obtenir ce dernier.

Dans le cas d’un refus du visa ESTA après la demande, bon nombre de voyageurs viennent recourir au visa américain classique. Celui-ci est obligatoire pour tout voyage aux USA excédant 90 jours, quelle que soit la nationalité du voyageur. Pour travailler, étudier, effectuer un stage ou encore résider aux USA, il faudra également opter pour le visa classique.

Il est impossible de travailler et d’avoir un numéro de sécurité sociale américain avec l’ESTA. Toutefois, obtenir un visa américain revient à entreprendre un processus un peu complexe. Il existe en effet environ 80 types de visas américains disponibles pour différents types de voyageurs. Le type de visa américain à demander dépend ainsi du motif du voyage et de la classe sociale du voyageur.

Il existe par exemple le visa de tourisme B2, le visa pour voyage d’affaires B1 et le visa de travail H. Les étudiants doivent solliciter un visa M, les stagiaires, le visa F. Chaque type de visa américain possède une durée de validité donnée et implique différents débouchés. Les formalités de demande des visas classiques américains restent toutefois les mêmes.

Comment demander un visa américain ?

Le visa classique américain est le plus demandé pour un séjour aux États-Unis. Outre les citoyens des pays ne participant pas au programme d’exemption de visas, ceux dont la demande ESTA est invalidée le font également. Il est recommandé à cet effet de faire sa demande d’autorisation ESTA au moins 2 mois avant le voyage. Ainsi, en cas d’échec, vous pouvez toujours obtenir le visa classique à temps pour l’expédition.

Pour demander un visa américain, il faut se rendre aux services consulaires pour bien s’imprégner du processus. Il faudra ensuite demander le formulaire correspondant au type du visa à demander. Celui-ci peut être obtenu en ligne ou auprès de l’ambassade ou du consulat américain du pays de résidence. Ce dernier doit être idéalement rempli puis retourné au service pour la validation.

Une première analyse a lieu à cette étape pour confirmer ou infirmer l’éligibilité du candidat au type de visa demandé. Lorsque le formulaire est validé, il est retourné au postulant soit en ligne soit par boite postale. Il faudra ensuite se diriger à nouveau au service consulaire pour le dépôt du dossier d’établissement du visa.

Ce dossier est composé essentiellement de la fiche de validation du formulaire reçu et du passeport valide et de sa photocopie. Un casier judiciaire, une quittance du paiement des frais du visa et une photo de format spécifique sont aussi demandés. Il faudrait également ajouter un engagement de participation au rendez-vous à l’ambassade et d’autres pièces dans certaines conditions.

Après le dépôt du dossier a lieu un entretien à l’ambassade ou au consulat avec un représentant du Gouvernement américain. Ce dernier a pour rôle de poser des questions au postulant pour juger de son éligibilité à voyager aux USA. Si rien d’anormal n’est noté, un dernier coup d’œil est jeté pour vérifier la complétude du dossier fourni.

Il faudra cependant attendre quelques jours ou semaines l’appel du service consulaire pour aller retirer son visa. Celui-ci est généralement apposé sur le passeport et le voyage peut être effectué à présent.

En résumé, le visa et l’ESTA sont nécessaires pour tout voyage aux États-Unis. Seuls les ressortissants des pays bénéficiaires du programme d’exemption de visa peuvent obtenir l’ESTA. Des conditions importantes sont à remplir pour obtenir cette autorisation. En cas d’inéligibilité ou de demande rejetée, il faudra alors opter pour le visa classique.