Trouver un travail aux USA

Partir travailler aux USA est un rêve et une réelle ambition pour beaucoup de personnes. Toutefois, une grande partie de ces dernières échouent dans leur projet d’immigration. En effet, il faut réunir de nombreuses conditions pour le réussir. Elles dépendent particulièrement des postes disponibles sur place dans la période, mais surtout et principalement de la situation du candidat. Les États-Unis sont à juste titre considérés comme l’économie la plus dynamique du monde. Travailler dans ce pays offre donc la possibilité de trouver un emploi rapidement pour les jeunes diplômés. Cela comporte également de nombreuses opportunités pour une carrière épanouie particulièrement pour les étrangers.

Tout commence par un visa

Gardez à l’esprit qu’il y a énormément de personnes qui souhaitent travailler à l’étranger, aux États-Unis en particulier pour y gagner de l’argent. La conséquence directe est que les règles pour y accéder sont de plus en plus sévères. Autant se préparer suffisamment pour se rapprocher le plus possible des profils recherchés ou des attentes ciblées.

Comment décrocher un visa de travail pour les USA ?

Il faut entrer sur le territoire des États-Unis pour pouvoir y chercher un job et décrocher un contrat de travail. Plusieurs visas sont envisageables, mais se rendre dans le pays de l’oncle Sam comme travailleur requiert de posséder un visa H1B. Toutefois, plusieurs autres types de visas permettent d’y travailler plus facilement.

  • Le visa Q : concerne les personnes participant à des échanges culturels ;
  • Le visa L : pour les directeurs ou cadres supérieurs de sociétés américaines internationales qui sont mutés dans une filiale aux USA ;
  • Le visa L2 : pour les conjoints et les enfants d’un détenteur de visa L ;
  • Le visa H1A : pour des emplois temporaires et les infirmières diplômées ;
  • Le visa H2B : pour ouvriers agricoles, emplois saisonniersou temporaires. Il concerne aussi tout travail temporaireoffert aux étrangers non assurés par des résidents américains ;
  • Le visa H3 : pour faire un stagedans une entreprise américaine ou sa filiale à l’étranger ;
  • Le visa E1 : pour les personnes capables de créer une entreprise sur le territoire américain ;
  • Les visas O et P : ils concernent les artistes et sportifs qui possèdent des capacités extraordinaires.

Les conditions d’obtention du visa H1B sont très complexes à cause des nombreux avantages qu’il accorde. Toute procédure de demande de visa commence obligatoirement par l’obtention d’un permis de travail. L’employeur devra donc sponsoriser le demandeur pour appuyer sa demande de visa.

Le sponsoring permet de décrocher une autorisation de travail nécessaire à votre candidature au visa. Afin de poursuivre les formalités auprès de l’ambassade ou du consulat des USA quelques pièces administratives seront alors demandées. Vérifiez la validité de vos diplômes et votre profil avant de chercher votre futur employeur.

Demande d’emploi chez un employeur américain

Avant le visa, il faudra d’abord décrocher un job auprès d’une entreprise américaine : c’est le principe du sponsoring. Les diplômés en mesure d’occuper un travail qu’un résident ne peut pas faire peuvent décrocher un visa de travail H1B. Il faudra néanmoins détenir un Bachelor’s degree équivalent de la Licence.

Les USA proposent des petits boulots (jobs étudiantsworking holidayjobs saisonniers…) surtout en été ou pendant les vacances. Certains étrangers peuvent y postuler avec plus de réussite. En dehors de la notice of approval (autorisation de travail), il faut décrocher un visa type H2A pour ouvrier agricole ou H2B dans les autres cas.

Même sans posséder aucun diplôme, une expérience professionnelle avérée peut servir à décrocher un visa H1B. En poursuivant leurs études, les étudiants peuvent aussi trouver un petit job. Il leur faudra alors obtenir un VIE (Contrat de Volontariat International en entreprise). Celui-ci ne concerne néanmoins que les jeunes de 18 à 28 ans.

Les types d’emplois disponibles

Si le rêve américain intéresse plus d’un, il commence par un sondage professionnel du terrain. Vivre aux États-Unis et y travailler facilement demande d’engager une procédure d’immigration basée sur une offre d’emploi. Il est donc plus sage de découvrir et connaître le marché de l’emploi américain.

Les secteurs qui recrutent

Si les opportunités professionnelles ne manquent pas, il vaut mieux vérifier la compatibilité avec son profil professionnel. Le marché de l’emploi américain a besoin de main-d’œuvre dans les secteurs comme le commerce de détail, la santé, l’éducation et le tourisme contre un salaire minimum intéressant.

D’autres domaines aussi recrutent : la mode (coiffure, prêt-à-porter), l’art (photo, cinéma, design), la restauration, la communication et le marketing digital. L’informatique et les nouvelles technologies, l’administration, la comptabilité et la finance sans oublier la logistique sont également des profils recherchés.

Les préparatifs professionnels

Pour faire face au milieu professionnel américain, il faut être suffisamment préparé. Des changements de forme et de fond sont nécessaires sur votre CV en plus de votre maîtrise de la langue. En effet, le CV américain comporte des différences et il vaut mieux s’y conformer sinon, les chances de réussite seront réduites.

Pour maximiser ses chances, il est recommandé d’avoir un profil LinkedIn en anglais. Il permet, à l’heure de l’omniprésence d’Internet, de communiquer avec les recruteurs. Renseignez bien votre profil avec le plus de détails pertinents afin d’intéresser le recruteur.

Comment trouver un travail aux USA ?

Avec leur faible taux de chômage, les USA font partie des pays où on peut trouver rapidement un emploi. Pourtant, pour un étranger qui souhaite trouver un emploi, les réalités ne sont pas les mêmes. Vous pouvez trouver des travailleurs à l’instar du jeune américain qui travaille facilement, mais la situation diffèrera selon que vous soyez un étranger.

Il faut reconnaître que tous les employeurs ne seront pas prêts à sponsoriser votre demande d’emploi. Cela étant, il est possible de ne pas obtenir de suite à vos demandes. Selon le profil d’employé, se concentrer sur les entreprises qui peuvent sponsoriser plus facilement est salutaire.

Ciblage des opportunités en fonction de vos compétences

Pour chercher un emploi, il est nécessaire de se concentrer sur les possibilités qui s’offrent dans votre situation. Trouver l’emploi de ses rêves n’est pas aisé, alors élargissez votre vision. Pour ne pas se heurter à la difficulté de sponsoring, passez par les programmes accessibles.

Pour commencer, vous pouvez par exemple trouver des petits boulots, car de nombreuses offres sont disponibles à cet effet. Vous pouvez également envisager les offres d’emploi saisonnier.

Maximiser ses chances pour décrocher un sponsor

En conséquence, pour obtenir un travail ou un job aux États-Unis, voici une idée plus précise de ce qu’il y a à faire. Recherchez uniquement les entreprises sponsors. Elles peuvent sponsoriser ou engager le visa possible dans votre cas. Réduisez la recherche sur celles qui offrent des opportunités liées à vos compétences.

Quatre stratégies sont proposées pour rechercher un job et le décrocher aux USA. La candidature aux offres d’emplois est possible lorsque celles-ci sont disponibles en ligne ou dans les journaux par exemple. Dans le cas contraire (offre non disponible), une candidature spontanée sera envisagée dans l’entreprise souhaitée.

N’hésitez pas à activer votre réseau de contacts proches et même éloignés. Cela permettra d’être recommandé par une connaissance. Une approche directe sera aussi une technique utile si le contact d’un membre interne à l’entreprise est disponible. Il servira de pont à votre intégration.

Conseils pour trouver un emploi aux États-Unis

Suivez quelques recommandations supplémentaires pour trouver du travail et réussir votre projet d’immigration aux USA.

Entrer avec l’ESTA

L’Electronic System for Travel Authorization (ESTA), représente simplement une autorisation électronique. Elle est destinée aux personnes détenant la nationalité d’un pays exempté de visa par les autorités américaines. Ce document peut autoriser son détendeur à entreprendre un voyage d’affaires et/ou de loisir aux USA.

Toutefois les activités qui entrent dans le sein de l’ESTA sont très règlementées. Si le demandeur espère travailler en Amérique, dans les règles de l’art, il devra impérativement obtenir un visa spécifique. Chercher du travail ou de petits boulots ne sont pas recommandés avec cette formule.

Pour réussir : s’y prendre nettement à l’avance !

Il n’y a pas plusieurs façons de le dire ni de recette miracle. Le voyageur doit consacre du temps et de l’énergie pour conduire un projet d’immigration, en particulier aux USA. S’y prendre suffisamment à l’avance permet de déceler plutôt les obstacles afin de les surmonter. Un petit tour sur Internet permet d’identifier les organes officiels pour des informations pertinentes.