Comment obtenir un permis de travail pour les USA ?

 

Si vous voulez exercer une fonction aux USA, vous avez besoin d’un permis de travail. Vous devez aussi comprendre comment fonctionne le système de ce type de visa. Attention, le visa n’est pas un ESTA. Nous vous proposons quelques éléments de réponse pour avoir votre autorisation de travail.

 

 

Travailler aux USA

Selon la loi américaine sur l’immigration, un travailleur étranger est tenu d’avoir un visa dans le cadre d’une activité professionnelle. En effet, vous avez besoin d’un visa spécifique pour travailler sur le sol américain.

 

En tant que non-immigrant, ce visa vous permet d’occuper un poste à temps plein et de travailler temporairement. Dans la majorité des cas, il faut que l’employeur dépose une demande.

 

En plus, cette demande doit être approuvée par les services américains de citoyenneté et de l’immigration. Ensuite, vous pourrez faire votre demande de permis de travail pour venir travailler aux USA.

 

 

Les divers visas de travail

Le visa H-1B, ou visa pour profession spécialisée : il s’agit d’un visa obligatoire pour ceux voulant offrir leurs services. Il vous permet de fournir vos prestations dans le cadre d’un emploi pré-arrangé.

 

Tout d’abord, vous devez avoir une licence ou plus dans la spécialité pour laquelle vous voulez offrir vos services.

 

Ensuite, les autorités compétentes en citoyenneté et immigration détermineront si vous êtes qualifiés. Elles vérifient également si votre secteur d’activité est une profession spécialisée. Par ailleurs, votre employeur doit déposer une demande concernant le contrat de travail.

 

Le visa H1-B1, ou visa de travail temporaire relatif aux accords : c’est un visa de travail dans le cadre des accords de libre-échange, notamment la libre circulation des personnes. Ces accords sont signés avec le Chili et Singapour et permettent aux citoyens de travailler aux USA.

 

Ce travail est temporaire et sous certaines conditions. Seuls ces ressortissants de pays éligibles peuvent demander ce permis de travail temporaire. En outre, ce ressortissant doit avoir une offre de travail d’un employeur aux USA.

 

Le visa H-2A, ou visa pour travailleurs agricoles saisonniers : c’est le visa qui permet d’effectuer des tâches agricoles intérimaires. En effet, un employeur peut embaucher un travailleur étranger pour des services agricoles saisonniers et temporaires.

 

Le visa H-2B, ou visa pour travailleurs qualifiés et non-qualifiés : vous pouvez demander ce visa si vous venez aux USA pour travailler de façon temporaire et saisonner. Toutefois, il doit exister un manque de main d’œuvre aux USA. D’ailleurs, l’employeur doit faire le parrainage et confirmer qu’aucun travailleur américain n’est éligible pour cet emploi.

 

Le visa H-3, ou visa pour stagiaire : ce visa est destiné aux personnes souhaitant faire un stage chez un employeur américain. Il s’agit d’un stage dans tous les domaines, à l’exception des stages universitaires ou les formations. La période du stage ne doit pas dépasser les 2 ans. En plus, ce stage ne doit pas être fait dans votre pays d’origine pour obtenir un visa.

 

Le visa H-4, ou visa pour dépendant : c’est un visa octroyé aux conjoints et enfants d’une personne détenant un visa H valide. En effet, si vous êtes marié, votre époux (se) et enfants peuvent vous accompagner aux USA avec un visa H-4. Cependant, ils ne sont pas autorisés à y travailler lors de votre séjour temporaire.

 

Le visa L-1, ou visa pour transferts intra-société : c’est le visa qui vous permet de se transférer temporairement ers une filiale ou une succursale aux USA. L’employé d’une société internationale peut faire une demande d’autorisation pour aller travailler aux Etats-Unis dans le cadre de transfert intra-société.

Par ailleurs, vous devez être dans un poste de responsable ou d’exécutif et disposer des connaissances nécessaires pour occuper le nouveau poste. Ce nouveau poste peut ne pas être celui dans votre entreprise de départ.

 

Le visa L-2, ou visa pour dépendant : le détenteur d’un visa L valide peut emmener son époux et ses enfants avec lui aux USA avec un visa L-2. Les enfants des détenteurs doivent être âgés de moins de 21 ans et ne doivent pas être mariés.

 

Le visa O : les visas O sont délivrés à des individus possédant des capacités extraordinaires. Ces talents peuvent être dans le domaine scientifique, artistique, éducatif, commercial et athlétique. En outre, ce visa peut aussi être demandé par des personnes ayant des réussites extraordinaires en production télévisée et leur personnel d’aide essentielle.

 

Le visa P : ces visas sont délivrés aux athlètes, artistes et entraineurs qui viennent jouer ou participer à des compétitions aux USA. Ils sont aussi délivrés à leur personnel d’aide essentielle.

 

Le visa Q : cette demande d’autorisation de travail est obligatoire pour participer à un programme d’échange culturel international. Vous pouvez donner une formation pratique ou un emploi, partager une histoire ou la culture de votre pays d’origine.

 

 

Comment faire une demande de visa de travail

Tout d’abord, vous devez déterminer le visa pour lequel vous allez postuler. Cela dépend de votre besoin, de votre situation et de votre profil.

 

Ensuite, vous devez suivre les étapes suivantes :

 

  • Remplir le formulaire de demande électronique de visa non-immigrant ;
  • Payer les frais relatifs à la demande de visa ;
  • Prendre un rendez-vous pour déposer la demande ;
  • Se rendre à l’ambassade des USA pour l’entrevue de visa ;
  • Apporter les pièces justificatifs nécessaires, à savoir les documents suivants : la preuve de vos qualifications professionnelles, les lettres originales des employeurs actuels et précédents concernant votre poste, les fiches de paie de l’année en cours si vous avez un statut H-1B, les fiches de paie de votre emploi le plus récent, les coordonnés de vos responsables actuels et précédents et finalement, votre CV.