Pour voyager aux États-Unis, tout le monde n’est pas obligé de présenter le visa USA. Certaines personnes en sont exemptées. Il s’agit des étrangers qui voyagent dans le cadre du Visa Waiver Program. En quoi consiste ce dernier ? Quelles sont les conditions pour être éligible au programme ? Comment obtenir des renseignements supplémentaires sur ce programme américain d’exemption ? Tout savoir sur le VWP dans ce billet.

Qu’est-ce que le Visa Waiver Program?

Le Visa Waiver Programme encore appelé VWP est un programme d’exemption de visa du gouvernement fédéral des USA. Cela permet aux ressortissants d’une quarantaine de pays de faire un voyage aux USA sans avoir à présenter l’un des visas américains.

Le Visa Waiver Program est aussi dénommé autorisation électronique de voyage ESTA (Electronic System for Travel Autorization). Son principal objectif est de décomplexer la procédure pour obtenir leur visa classique. Ce programme est donc à l’avantage des voyageurs de même que des fonctionnaires de l’immigration.

Les bénéficiaires du Visa Waiver Programme sont les citoyens des pays énumérés ci-après : Andorre – Allemagne — Chili — Australie — Singapour — Autriche — Brunei – Espagne – Lettonie — France — Japon – Estonie — Belgique – Grèce – Suède — Pays-Bas — Portugal — Luxembourg — Italie — Lituanie – Finlande — Nouvelle-Zélande — Irlande — République de Malte — Royaume-Uni – Hongrie – Norvège — République tchèque — Suisse – Islande – Monaco – Slovaquie – Danemark – Liechtenstein — Saint-Marin.

Pour les individus exemptés de visa, ce programme est obligatoire qu’ils veuillent venir par voie aérienne ou maritime. Aussi, pour que l’autorisation soit acceptée par les douanes américaines, il faut également que le voyageur puisse arriver par une compagnie approuvée par les USA.

Quelles sont les autres conditions pour être éligible pour le Visa Waiver Program?

Il ne suffit pas d’être ressortissants de pays dispensés pour avoir droit au VWP. Voici les critères supplémentaires qui entrent en ligne de compte :

La durée du séjour

Si vous comptez voyager aux États-Unis d’Amérique pour un long séjour, alors votre profil n’est pas le bon. Vous devriez peut-être postuler pour un visa long séjour. Les individus qui souhaitent devenir résidents permanents aussi n’ont pas le profil requis. Avant de bénéficier de l’exemption de visa, vous devriez prétendre pour un court séjour. Sa durée ne doit pas dépasser 90 jours.

Le motif du voyage

Tous les motifs de voyage ne sont pas inscriptibles dans le cadre du programme d’exemption de visa américain. Pour en bénéficier, vous devriez idéalement voyager pour tourisme ou affaires toutefois, les cas de transit sur le sol américain sont également éligibles au VWP.

Le type du passeport

Le type du passeport est également un critère important pour prétendre au VWP. Seuls les voyageurs titulaires d’un passeport biométrique ou à lecture optique peuvent bénéficier de ce programme. Aussi, faudrait-il s’assurer d’avoir un passeport valide.

La moralité du voyageur

Même si un individu possède tous les critères pour pouvoir bénéficier du programme, sa moralité risque d’être un frein. Comme vous vous en doutez surement, les États-Unis accordent une grande importance à la sécurité intérieure. Aussi, la lutte éternelle du gouvernement américain contre le terrorisme n’est plus un secret pour personne. C’est pour cette raison que les autorités américaines analysent profondément l’individu soumissionnaire au programme. Lorsque son passé est douteux et qu’il représente une menace à la sécurité intérieure du pays, sa demande est rejetée.

L’autorisation ESTA

Il s’agit de l’ultime preuve qui confirme qu’un voyageur dispose du profil requis pour bénéficier d’un VWP. En effet, l’ESTA Visa est l’acte administratif d’exemption de visa classique. Cet E-visa est accordé après une procédure de soumission. Quand les fonctionnaires compétents jugent votre profil idéal pour jouir du programme, alors, ils vous délivrent l’autorisation de voyage.

Comment obtenir l’ESTA?

Comme énoncé précédemment, l’atout majeur de l’ESTA USA, c’est la simplification de la procédure de son établissement comparativement à celle des visas. L’autorisation électronique peut être accordée en remplissant les formalités en ligne. Remplir le formulaire de l’AVE n’est pas du tout compliqué. Pour pouvoir postuler, il vous faut détenir :

  • un passeport valide d’un des pays exemptés ;
  • une adresse e-mail du voyageur ;
  • une adresse et un numéro de téléphone du voyageur ;
  • la possibilité de payer les frais de traitement par l’un de ses moyens en ligne : MasterCard, VISA, American Express, Discover (JCB ou Diners Club uniquement) et PayPal.

Au nombre des informations requises, les autorités américaines pourraient avoir besoin de votre surnom ou d’autres prénoms. L’ID national du voyageur de même que les coordonnées de son contact sur le territoire américain peuvent aussi être demandés. Si ce dernier est en transit, il devra marquer dans le formulaire « en transit » en lieu et place de son adresse de destination.

Si vous êtes éligible au Visa Waiver Program, vous devriez renoncer à vos droits de révision de votre dossier. Vous renoncez également à votre liberté de faire appel relativement à la section de renonciation aux droits qui apparaît sur l’écran lorsque vous remplissez la demande.

Il faut noter que si vous êtes un soumissionnaire, vous n’êtes pas tenu vous-même d’effectuer une procédure de soumission au programme d’exemption de visa. Il existe de nombreuses firmes que vous pourriez accréditer pour ce faire. Le formulaire ESTA dument rempli peut subir une validation au bout de quelques heures.

Toutefois, dans le plus large des cas, la réponse à l’autorisation ne saurait dépasser un délai de 72 heures. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de ne pas faire la requête à la dernière minute. Il faut prévoir un minimum de 72 heures ou plus.

En effet, il serait même plus prudent de faire la soumission assez tôt parce qu’il existe une éventualité qu’elle soit rejetée. Une demande d’ESTA peut être refusée pour non-conformité des réponses ou pour information erronée. C’est pour cette raison qu’il vous est suggéré de lire le questionnaire à tête reposée et de répondre le plus clairement possible.

Comment savoir si l’autorisation est accordée?

Quand vous avez fait une demande d’ESTA  pour les Etats-Unis et que vous souhaitez connaitre votre statut, il vous faut vous rendre sur le site en ligne. Ensuite, vous allez cliquer sur « payez maintenant ». Vous recevrez alors une notification à 3 éventualités :

  • Autorisation approuvée ;
  • Autorisation non acceptée ;
  • Autorisation en attente de traitement.

En principe, vous n’avez pas besoin de monter la garde. Une fois l’étude du dossier terminée, vous verrez immédiatement une notification dans votre boite mail. Par ailleurs, il est important de noter que, lorsque le visa ESTA est accordé, cela signifie que vous êtes autorisé à entrer sur le territoire américain dans le cadre du Visa Waiver Program.

Cela ne veut pas dire que vous avez tous les droits d’accéder au sol américain. Lorsque vous atterrissez sur le territoire, vous serez inspecté par un agent. Ce sera à lui de décider si vous êtes admissible ou non sur le territoire. Le motif peut aussi bien être relié à votre ESTA qu’à toute autre chose.

Que faire lorsque l’ESTA n’est pas accordée?

Le dossier de soumission au programme d’exemption de visa est minutieusement étudié et peut être rejeté en cas d’incohérences. Généralement, les seules choses que vous perdez c’est du temps et la modique somme de traitement. Vous êtes libre de faire une nouvelle demande.

Toutefois, lorsque votre dossier est refusé pour fraude ou falsification, vous serez strictement interdit de postuler à nouveau pour le programme. Si vous n’avez aucun problème de fraude avec les autorités et que votre requête est rejetée une autre fois, vous devriez peut-être tenter un visa classique.

Comment obtenir plus d’informations sur le Visa Waiver Program?

Pour avoir des renseignements sur le Visa Waiver Program, vous pourriez vous rendre sur le site américain dédié au programme. Sinon, vous pouvez également consulter tous les sites légaux qui parlent de l’ESTA. Ils pourront surement vous aider. Cependant, il faut prendre la peine de vérifier que le site est absolument règlementaire.