Les Etats Unis font assurément partie de ces destinations qui valent le détour grâce à l’ESTA. Lorsqu’on a la chance d’y aller que cela soit à but touristique ou professionnel, il faut donc immortaliser le séjour. En visitant les grands monuments et infrastructures américaines, l’idéal est d’immortaliser les images capturées et les partager avec des proches.

Les réseaux sociaux représentent un excellent moyen de partage. Pour cela, il faudrait pouvoir se connecter à internet, soit avec une connexion réseau ou une connexion Wifi. La dernière option est davantage privilégiée à cause des avantages de l’internet sans fil. Il est donc judicieux de rechercher en amont comment bénéficier d’un Wi-Fi gratuit aux USA.
 

Itinérance lors du voyage

Un séjour en terre américaine se prépare minutieusement avant le départ pour éviter de potentielles déconvenues. L’un des problèmes pouvant survenir est celui de la connexion. Lorsqu’on se rend aux États-Unis pour un voyage d’affaires, il faut avoir accès à internet pour fixer les rendez-vous. La connexion permet également de travailler en ligne et de rester en contact avec sa famille. Il serait vraiment difficile de vivre sans réseaux pendant un séjour à l’étranger.

En foulant le sol américain, le téléphone portable se met en mode « itinérance des données mobiles ». Toutefois, il est possible de prendre un forfait de données international avant le départ pour le voyage. Cette option est pratique, mais se trouve être très coûteuse et présente parfois des problèmes de connexion. La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreux endroits sur le territoire américain disposant de réseaux wifi.

Il peut s’agir d’un wifi gratuit et illimité, ou d’un wifi privé. Dans le dernier cas, il faut avoir le mot de passe pour se connecter au réseau. Les aéroports américains disposent presque tous d’un réseau wifi gratuit. Il faudra donc à l’arrivée, allumer le point wifi et se connecter. C’est le moment et l’endroit idéal pour informer la famille, les amis et collègues de son arrivée.

Le problème c’est qu’on ne peut pas résider durant tout le séjour à l’aéroport. Il faudra regagner l’hôtel ou tout autre lieu de résidence prévu et réservé préalablement. La chasse au Wi-Fi gratuit devrait donc continuer sur d’autres sites.
 

Accès au wifi gratuit aux États-Unis

Le signal wifi court la majorité des rues américaines avec généralement un haut débit. Les versions gratuites sont disponibles dans les restaurants, les cafés, les administrations, l’hôtel de ville et les banques. Il suffit donc de se rendre dans ces endroits pour en bénéficier. Les librairies, les plaques tournantes des déplacements et les grands détaillants américains fournissent aussi un accès wifi gratuit.

En dehors de ces endroits, d’autres lieux offrent un wifi public, mais celui-ci est généralement codé. Il s’agit essentiellement des sites touristiques, des parcs nationaux, des musées, des galeries et des salles de concert. Pour y accéder, il faudrait que les points d’accès wifi soient allumés et que le mot de passe soit octroyé. Il suffira alors de cliquer sur le nom du réseau et de mettre les identifiants pour se connecter.

Toutefois, la presque totalité des endroits demande une consommation minimale avant de fournir le mot de passe. Les voyageurs peuvent donc utiliser à la fois leur ordinateur portable et d’autres appareils électroniques en utilisant un modem. La majorité des hôtels surtout ceux en ville dispose généralement d’un wifi gratuitement utilisable par les résidants.

Il peut s’agir des réseaux sans fil permettant un partage de connexion à base de port Ethernet. L’utilisation du VPN est également pratique pour bénéficier d’un wifi gratuit à partir d’un box internet. La connexion en terre américaine peut se faire également par le biais d’un fournisseur d’accès internet privé. Ce dernier peut être un proche possédant une connexion illimitée qu’il partagera.

Le partage peut se faire par hotspot ou par adresse e-mail. Surfer sur internet de façon gratuite est bel et bien possible dans plusieurs endroits en terre américaine. Ceci n’est toutefois pas dépourvu de risques. Pour éradiquer ces derniers, d’autres options possibles d’accès à internet sont utilisables.
 

Les options sécurisées

Les nombreux wifis gratuits disponibles aux États-Unis font bien rêver. Ils sont à zéro prix, mais peuvent être de vrais parasites. Vu leur accès facile, plusieurs failles sécuritaires et tentatives d’arnaques sont notées. Pour éviter ces dernières, il est préférable d’opter pour une connexion sécurisée. Il peut s’agir d’un wifi personnalisé ou des données de cartes SIM.

Pour avoir accès à l’internet aux États-Unis, une option assez recommandée est celle d’une location de point d’accès. C’est un appareil électronique à prix abordable permettant de se connecter au wifi. Le point d’accès wifi permet de connecter téléphones, ordinateurs, tablettes, et autres appareils. Il peut servir de fournisseur d’accès internet à un nombre important d’appareils à la fois.

C’est un choix très pratique, mais plus avantageux pour des séjours un peu longs. Les points d’accès mobiles sont des hotspots wifi sécurisés offrant une connexion Ethernet. Au vu de ses multiples avantages, il est préférable d’opter pour ce dernier, lorsqu’on a les moyens. Dans le cas contraire, l’on peut toujours visiter les lieux offrant des wifis gratuits ou prendre une carte SIM.

La carte SIM est aussi une option très conseillée pour rester en contact avec sa famille. Elle permet d’effectuer des appels, d’envoyer et de recevoir des SMS et évidemment de naviguer sur internet. Il suffira de prendre des données illimitées sur la carte SIM pour une connexion permanente et efficace. Les cartes SIM sont disponibles un peu partout aux USA et généralement à moindre coût.

Il faudra toutefois faire une comparaison des prix des services pour effectuer un choix judicieux du réseau. Les voyageurs doivent disposer d’un téléphone à double sim au minimum pour utiliser conjointement la SIM Américaine et celle d’origine. Tous les appareils électroniques à amener aux États-Unis doivent avoir une forte tension ou posséder une batterie externe. Sinon, ils seront recalés à l’aéroport, selon la loi.

Il faudrait aussi penser à acquérir des adaptateurs internationaux pour les charger. La tension standard aux États-Unis étant de 120 V, il faut donc en tenir compte.
 

Les défaillances sécuritaires des wifi aux USA

Les wifis gratuits sont disponibles dans les sites touristiques, les grands centres commerciaux et les lieux de loisirs aux USA. Toutefois, plusieurs voyageurs préfèrent se passer de ceux-ci et adopter des options coûteuses. En effet, les Américains étant doués pour la technologie, sont des maîtres en piratage. Le réseau public est très souvent attiré par des cybercriminels.

Ils récupèrent les données personnelles, piratent les comptes des réseaux sociaux, interceptent et détournent des transactions bancaires. Ayant accès aux bornes comme tout autre internaute, les cybercriminels accèdent au navigateur internet pour exécuter leur forfait. Il faudrait donc éviter des opérations monétaires lorsqu’on se connecte à un réseau public.

Les wifi gratuits codés ne sont pas pour autant épargnés des cas de piratages. Il suffit que les cybercriminels obtiennent le mot de passe pour y accéder et détourer les données d’autres personnes connectées. En se connectant à un wifi gratuit, il faudra s’assurer que tout va bien et opter pour des gestes sécuritaires. Le contrôle à double facteur, les modifications de codes et de mot de passe sont conseillés.

En somme, de nombreux endroits sur le sol américain offrent un accès wifi gratuit. La gratuité étant nuisible, cet accès comporte plusieurs risques notamment sécuritaires. Il faudra préférer des solutions coûteuses et sécurisées lorsque cela est envisageable. Sinon, utiliser le wifi gratuit en adoptant des gestes de sécurité pratiques.